La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

14 mars 2015

Courge spaghetti aux saveurs hivernales

Dans une semaine, le printemps sera là... L'hiver m'a filé entre les doigts...

Lors de l'une des mes dernières (trop rares !) apparitions hivernales ici, je vous avais promis une nouvelle recette. La voici enfin, presque plus de saison... mais tellement délicieuse !

Courge spaghetti farcie1

Les courges spaghetti se font désormais rares sur les étals, mais je n'avais pas envie d'attendre l'année prochaine pour publier cette recette que nous avons beaucoup appréciée (le "nous" faisant référence aux grandes personnes de notre famille ! Les trois petites personnes ont toutes les trois boudé cette recette. A bon entendeur !).

A la base, même nous, les grands, ne sommes pas fans de courge spaghetti à la maison. Jusqu'à présent, je me contentais de l'accompagner d'une bolognese végétale... sans grande conviction. Et puis, un jour, j'ai eu envie de châtaignes, de tofu fumé et de noisettes... Plutôt que de faire les habituelles "pâtes aux légumes", je me suis (enfin !) décidée à faire un sort à la courge spaghetti qui attendait désespérément qu'on s'occupe d'elle. Bien m'en a pris :)

Qui sait, peut-être croiserez-vous encore le chemin d'une courge spaghetti ?!?

Courge spaghetti farcie3

Courge spaghetti aux saveurs hivernales
(pour 4 personnes)

1 courge spaghetti
Huile d'olive
Sel, poivre

Pour la farce:
1 c. à s. d'huile d'olive
1 oignon

100 g de tofu fumé amandes-sésame
1 belle carotte
1 beau navet violet
150 g de châtaignes surgelées
50 g de flocons de riz
1 gousse d'ail
1/2 c. à s. de bouillon de légumes

1 poignée de noisettes
Levure en flocons

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Couper la courge spaghetti en deux dans le sens de la longueur et retirer les graines. Placer les deux moitiés de courge dans un plat à four. Arroser d'un peu d'huile d'olive, saler et poivrer. Enfourner pour 20 minutes environ.

Pendant ce temps, préparer la farce : émincer l'oignon et le faire dorer dans l'huile. A l'aide d'un couteau, hacher grossièrement le tofu. Si besoin, éplucher la carotte et le navet. Les couper en julienne à l'aide d'une mandoline.

Ajouter le tofu, la carotte, le navet, les châtaignes, les flocons de riz, la gousse d'ail pressée et le bouillon de légumes. Ajouter un peu d'eau pour mouiller et laisser mijoter en remuant de temps en temps pendant une vingtaine de minutes.

Répartir la farce dans les deux moitiés de courge précuite, parsemer de levure et de noisettes grossièrement hachées. Remettre au four pour 20 minutes (la courge doit être fondante).


12 février 2015

Gratitude

Le coeur qui bat vite. Le bruit de la porte, l'arrivée de la première élève. Les mots d'accueil et l'attente. L'arrivée des autres élèves. Et les tout premiers mots...

La voix qu'on essaie de poser. La respiration qu'on essaie de calmer pendant que les élèves se recentrent, les yeux fermés. Le parfum du petitgrain pour se rassurer.

Le cours qui commence... vraiment. Les pinceaux qui s'emmêlent entre la droite et la gauche. L'équilibre instable. Les briques oubliées et celles installées... bien qu'inutiles. Les rires. Le temps qui file, file. Les élèves qui respirent fort, le doute (est-ce que c'est trop intense ?!?). Les postures qu'on supprime pour terminer à temps.

Et déjà la descente. Le coeur qui se remet à battre vite dans l'attente du verdict. Le souffle que l'on retient, pour ne pas déranger. Le silence.

Puis les doigts de pieds qui remuent. Les corps qui bougent. Le premier Om qu'on s'étonne de trouver si harmonieux. Et le tout premier Namaste.

Le retour à la maison. Le sourire aux lèvres, malgré le corps et l'esprit encore tendus. La satisfaction malgré les imperfections. Et surtout l'envie de recommencer. Vite.

Merci à tous ceux et celles qui m'accompagnent sur mon chemin.


Le pouvoir de la gratitude, Florence Servan Schreiber, TEDxParisSalon 2012

Posté par belleble à 09:30 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2015

Teasing...

Une recette préparée à quatre mains.

Une première dégustation en famille un peu... chaotique.

Une seconde dégustation en solo toute en sérénité.

Et l'envie de (re)venir ici pour la partager.

Bientôt.

DSC_0682_v1

Posté par belleble à 13:00 - Recettes salées - gratins & crumbles - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 décembre 2014

De douces pensées...

... à vous toutes et vous tous qui passez (encore) par ici.

Ces derniers mois, nous avons semé une multitude de graines de changement dans notre petite vie que nous avons arrosées d'émotions, de joie, de réflexions et de doutes aussi. En cette fin d'année, je nous souhaite que toutes ces graines nous donnent très bientôt de jolies pousses de bonheur.

Et vous, qu'avez-vous semé ces derniers temps ? Plein de belles choses, j'en suis sûre !

Je vous souhaite à toutes et à tous un très joyeux Noël et de très belles fêtes de fin d'année.

Noel2014

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver.

Ensuite réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »

Walt Disney

Posté par belleble à 15:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2014

Pensée du soir

Une décision prise à la faveur de l'été, et une pensée, comme un mantra, que je me répète depuis une semaine.

Une semaine fabuleuse, mais éprouvante physiquement et émotionnellement. 2 à 3 heures de pratique par jour. Une quantité d'informations phénoménale à assimiler. De chouettes co-stagiaires venus de tous horizons avec cette même envie : mettre du yoga dans notre vie et pouvoir à terme partager notre expérience.

Demain, j'entame la deuxième semaine... avec les inversions. Un peu d'appréhension certes, mais surtout l'envie d'apprendre.

Chemin

"Il n'y a qu'un seul chemin. C'est le tien."

 

Posté par belleble à 19:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


11 juillet 2014

Un été léger !

Quoi qu'en dise le ciel, c'est l'été !

Alors je lis, je cours, je cuisine, je fais du yoga, je me sèvre d'Internet, je regarde la pluie tomber, je respire... et ça me fait du bien !

ete2  ete1
Sucettes aux fleurs de sureau d'après la recette de Cuisine Saine (défi relevé, Karen !)

A bientôt, peut-être... Ici ou ailleurs...

Posté par belleble à 10:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 juillet 2014

Défi "Markal Box - Destination Brésil !" : burgers végétariens à la brésilienne

Haricots rouges et farine de maïs...

Début juin, je m'étais engagée à concocter à partir de ces deux ingrédients une recette d'inspiration brésilienne pour participer au concours organisé par Markal à l'occasion de la Coupe du Monde de Foot et à l'intention de ses blogueuses partenaires.

Profitant de l'absence de mes trois princes vendredi, j'ai filé au magasin bio acheter les ingrédients manquants et me suis (enfin !) mise aux fourneaux.

Une fois n'est pas coutume, je vous propose une recette un peu élaborée (la préparation peut toutefois facilement s'étaler sur deux jours) : des burgers végétariens à la brésilienne plus que savoureux, mes tout premiers burgers d'ailleurs !

Si ma recette et mes photos vous plaisent, n'hésitez pas à le dire ici, mais surtout sur la page FB de Markal du 1er au 10 juillet ! Vous me permettrez peut-être de gagner le colis surprise mis en jeu par Markal.

Burgers a la bresilienne_La Belle au Ble Dormant

En guise de buns, des paes de queijo, petits pains typiquement brésiliens naturellement sans gluten, au fromage et à la farine de manioc... et de maïs (petite entorse à la tradition), pour la saveur et la jolie couleur dorée.

Des burgers aux haricots rouges, parfumés au laurier et au tofu fumé, un peu comme une feijoada, potée de haricots emblématique de la cuisine brésilienne.

Une compotée pleine de soleil, au poivron et à la tomate, légèrement relevée de piment d'Espelette (le « vrai » piment m'a toujours fait un peu peur...).

Une sauce crémeuse, délicatement citronnée, à la noix de cajou, amande comestible de l'anacardier, arbre originaire du Nordeste brésilien.

Des graines de brocoli germées, des pétales de souci et un peu de persil. Et surtout quelques feuilles de capucine, fleur comestible de nos jardins venue d'Amérique du Sud, à la saveur délicieusement poivrée.

A déguster avec les doigts, bien sûr ! 

Burgers bresilienne3  Burgers bresilienne2
Capucine et burgers végétariens sans gluten à la brésilienne (sur serviette de table en coton bio PlusDeCoton, collection Piments) 

Burgers végétariens à la brésilienne
(pour 9 mini-burgers ou 3 personnes)

Pour les burgers aux haricots rouges façon feijoada :

100 g de haricots rouges
1 morceau d'algue kombu
1 feuille de laurier
La moitié d'1 bel oignon jaune
1 gousse d'ail
100 g de tofu fumé
70 g de tomate
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu
Huile d'olive

Pour les paes de queijo
(d'après la recette de La Cuisine de Bernard) :

100 g de pecorino
60 g de farine de maïs
60 g de farine de manioc
¼ de c. à c. de sel de mer
50 ml d'eau
1 c. à s. d'huile d'olive
1 gros œuf

Pour la sauce à la noix de cajou :

1 c. à s. bombée de purée de noix de cajou
2 c. à s. d'eau
1 c. à s. de jus de citron
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu
 

Pour la compotée de poivron pimentée :

La moitié d'1 bel oignon jaune
1 c. à s. d'huile d'olive
100 g de poivron vert
250 g de tomates
1 gousse d'ail
1 c. à c. de sucre de canne blond
1 c. à c. de vinaigre de cidre
Piment d'Espelette
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu

Pour le service :

Salade verte
Graines de brocoli germées
Feuilles de capucine, pétales de souci, persil plat
 

Préparer les burgers de haricots rouges :

La veille, mettre les haricots à tremper. 12 heures plus tard, les égoutter et les rincer. Les mettre à cuire dans un grand volume d'eau avec le kombu et le laurier. Porter à ébullition, puis baisser le feu et cuire pendant 1 heure environ. Les haricots sont cuits quand ils deviennent fondants.

Eplucher et émincer l'oignon. Le faire revenir dans 1 c. à s. d'huile d'olive. Ajouter l'ail pressé. Réserver hros du feu.

Mixer les haricots, le tofu et la tomate jusqu'à obtention d'une pâte plutôt homogène. Incorporer à la main l'oignon et l'ail revenus. Saler et poivrer.

Huiler une moitié de plaque à pâtisserie. Façonner 9 burgers et les déposer sur la plaque. Réserver. 

Préparer les paes de queijo :

Râper très finement le pecorino. (S'il faut, le mixer après l'avoir râpé.) Mélanger les farines et le sel. Mettre à chauffer l'eau et l'huile. A ébullition, verser sur le mélange de farines. Mélanger avec les doigts. Incorporer le fromage, puis l'oeuf.

Façonner 9 boules de la taille d'une grosse noix, les déposer sur la deuxième moitié de la plaque à pâtisserie en les aplatissant légèrement de la paume de la main. 

Préparer la sauce à la noix de cajou :

Dans un bol, délayer progressivement la purée de noix de cajou avec l'eau et le jus de citron jusqu'à obtention d'une sauce crémeuse. Saler et poivrer. Réserver au réfrigérateur. 

Préparer la compotée de poivrons :

Emincer l'oignon. Le faire revenir dans l'huile d'olive. Ajouter le poivron coupé en fines lanières, les tomates en dés, la gousse d'ail pressée, le sucre et le vinaigre. Saler, poivrer et pimenter (au goût). Laisser cuire à couvert et à feu doux pendant 15 minutes environ. 

Cuire les burgers et les paes de queijo :

Préchauffer le four à 180°C (th. 6). Enfourner pour 15 minutes environ. Retourner les burgers à mi-cuisson (attention fragile!). Les paes de queijo doivent être à peine dorés. 

Dresser les burgers :

Couper en deux les paes de queijo. Garnir chaque pao d'une petite feuille de salade, de compotée de poivron, d'un burger, de sauce à la noix de cajou, de graines germées et décorer avec feuilles de capucine, pétales de souci et pluches de persil. Déguster sans attendre !

27 juin 2014

Pensée du matin (6)

Se dire que les journées passent trop vite.

Avoir envie de profiter plus des instants magiques et des petits bonheurs, mais se laisser happer par le quotidien chronométré.

Attendre avec impatience la fin de l'école.

Se réjouir à l'idée de pouvoir continuer à se faire du bien en pratiquant le yoga même pendant les vacances.

Cuisiner tous les jours mais abandonner (un peu) son blog, et (beaucoup) son ordinateur.

Semer, planter, arroser, rêver. Et espérer que la pluie reviendra bientôt.

Rose tremiere

 "Une once de temps est une once d'or. Prenez en soin. L'or mal placé peut être regagné. Le temps mal investi est perdu à jamais."

Je vous souhaite un bel été !

Posté par belleble à 10:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

Kéfir aux fleurs de sureau

Au tout début de ce blog, une amie blogueuse m'avait fait parvenir des grains de kéfir pour préparer du kéfir de fruits (ou kéfir d'eau). Depuis, les grains originels ont fait plein de petits (nous aussi d'ailleurs !) et nous sommes devenus fans de cette boisson fermentée, riche en probiotiques, à tel point que j'en prépare au moins 2 litres par semaine - voire plus quand il fait des températures caniculaires !

Sureau5  Sureau4
Sureau6  Sureau8
Kéfir aux fleurs de sureau et cake "pot de confiture" de Clea, en version "sans", avec confiture pomme-coing et fleurs de sureau

Le principe est simple :

Dans un bocal de 1 l, on met 2 c.à s. de ferment (aussi appelé "grains de kéfir"), 3 c. à s. de sucre de canne, 1/2 citron bio ou 1/2 jus de citron et 1 figue. On complète avec de l'eau, on ferme le bocal et on laisse fermenter 24 à 48 heures, selon la température ambiante (plus il fait chaud, plus ça va vite !) et la saveur (plus ou moins sucrée) que l'on recherche. On retire la figue et le citron (zouh ! au compost !), on filtre la boisson que l'on met dans des bouteilles de limonade en verre, on récupère les grains et on relance une fournée - ou pas : dans ce cas, on conserve les grains dans un peu d'eau sucrée au réfrigérateur.

Sureau1

Cette année, j'ai eu envie d'innover et de parfumer mon kéfir... avec des fleurs (vous commencez à me connaître !)... de sureau (ma grande découverte de l'année ! J'en ai fait du sucre, des fleurs cristallisées, du vinaigre, de la confiture de fraises et il y a encore plein de recettes que j'aurais aimé tester...). Bien m'en a pris, la boisson obtenue est vraiment délicieuse, délicatement parfumée et rafraîchissante à souhait ! Rien que d'y penser, j'ai soif : pourvu que la chaleur de ces derniers jours ne soit pas venue à bout des fleurs de sureau que j'avais repérées...

Sureau2

Kéfir aux fleurs de sureau
(Pour 2 l de boisson)

4 c. à s. de grains de kéfir
60 g de sucre de canne blond
Le jus d'1 citron
2 figues sèches

6 corymbes de sureau noir

Dans un bocal type Le Parfait de 2 litres, mettre les grains de kéfir préalablement rincés, le sucre, le jus de citron filtré et les figues passées sous l'eau. Fermer le bocal hermétiquement et secouer pour bien mélanger le sucre.

Rincer les corymbes de sureau et les ajouter à la préparation. Refermer le bocal et laisser fermenter 24 à 48 heures.

On dit que la boisson est prête lorsque les figues remontent. Parfois, les figues remontent de suite. Dans ce cas, goûter ! Si la boisson est encore trop sucrée et pas assez pétillante à son goût à 24 heures, poursuivre la fermentation jusqu'à 48 heures.

Retirer les ombelles en utilisant une petite passoire pour récupérer les fleurs. Filtrer la boisson. (Ne pas jeter les grains : les rincer et relancer une fermentation. Ou les stocker au réfrigérateur dans un peu d'eau sucrée.) Mettre le kéfir dans des bouteilles de limonade (avec capsule en porcelaine et joint caoutchouc), réserver au frais et consommer dans les 2 à 3 jours.

09 juin 2014

Canapés chou rave-pomme à la faisselle de chèvre et au raifort

Etrenner une jolie petite robe à fleurs. Ressortir de l'armoire une jolie grande robe à fleurs achetée l'année dernière. Se faire belles pour ce tout premier anniversaire.

Canapes faisselle2

Préparer un repas d'anniversaire tout en couleursEt une fois de plus, mettre des fleurs (et du chocolat !) dans nos assiettes, pour le plaisir des yeux comme des papilles.

Savourer cette journée (trop chaude). Se dire que, décidément, le temps passe (et les enfants grandissent) trop vite.

Canapes faisselle1

Canapés chou rave-pomme à la faisselle de chèvre et au raifort
(pour 2-3 personnes, recette soufflée par Lysiane, notre productrice de fromages de chèvre)

Faisselle de chèvre
1 chou rave
1 petite pomme
Raifort râpé
Sel de mer gris, poivre noir fraîchement moulu
Fleur de bleuet, persil plat

La veille, mettre la faisselle à égoutter.

Le jour J, éplucher le chou rave, le couper en tranches de 5 mm environ. Laver la pomme, la couper en lamelles.

Tartiner les tranches de chou rave d'une très fine couche de raifort. Etaler dessus un peu de faisselle. Disposer les lamelles de pomme. Saler, poivrer et décorer de pétales de bleuet et de pluches de persil.

Réserevr au rfais jusqu'au moment de servir.