La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

31 août 2014

Pensée du soir

Une décision prise à la faveur de l'été, et une pensée, comme un mantra, que je me répète depuis une semaine.

Une semaine fabuleuse, mais éprouvante physiquement et émotionnellement. 2 à 3 heures de pratique par jour. Une quantité d'informations phénoménale à assimiler. De chouettes co-stagiaires venus de tous horizons avec cette même envie : mettre du yoga dans notre vie et pouvoir à terme partager notre expérience.

Demain, j'entame la deuxième semaine... avec les inversions. Un peu d'appréhension certes, mais surtout l'envie d'apprendre.

"Il n'y a qu'un seul chemin. C'est le tien."

 

Posté par belleble à 19:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juillet 2014

Un été léger !

Quoi qu'en dise le ciel, c'est l'été !

Alors je lis, je cours, je cuisine, je fais du yoga, je me sèvre d'Internet, je regarde la pluie tomber, je respire... et ça me fait du bien !

ete2  ete1
Sucettes aux fleurs de sureau d'après la recette de Cuisine Saine (défi relevé, Karen !)

A bientôt, peut-être... Ici ou ailleurs...

Posté par belleble à 10:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 juillet 2014

Défi "Markal Box - Destination Brésil !" : burgers végétariens à la brésilienne

Haricots rouges et farine de maïs...

Début juin, je m'étais engagée à concocter à partir de ces deux ingrédients une recette d'inspiration brésilienne pour participer au concours organisé par Markal à l'occasion de la Coupe du Monde de Foot et à l'intention de ses blogueuses partenaires.

Profitant de l'absence de mes trois princes vendredi, j'ai filé au magasin bio acheter les ingrédients manquants et me suis (enfin !) mise aux fourneaux.

Une fois n'est pas coutume, je vous propose une recette un peu élaborée (la préparation peut toutefois facilement s'étaler sur deux jours) : des burgers végétariens à la brésilienne plus que savoureux, mes tout premiers burgers d'ailleurs !

Si ma recette et mes photos vous plaisent, n'hésitez pas à le dire ici, mais surtout sur la page FB de Markal du 1er au 10 juillet ! Vous me permettrez peut-être de gagner le colis surprise mis en jeu par Markal.

Burgers a la bresilienne_La Belle au Ble Dormant

En guise de buns, des paes de queijo, petits pains typiquement brésiliens naturellement sans gluten, au fromage et à la farine de manioc... et de maïs (petite entorse à la tradition), pour la saveur et la jolie couleur dorée.

Des burgers aux haricots rouges, parfumés au laurier et au tofu fumé, un peu comme une feijoada, potée de haricots emblématique de la cuisine brésilienne.

Une compotée pleine de soleil, au poivron et à la tomate, légèrement relevée de piment d'Espelette (le « vrai » piment m'a toujours fait un peu peur...).

Une sauce crémeuse, délicatement citronnée, à la noix de cajou, amande comestible de l'anacardier, arbre originaire du Nordeste brésilien.

Des graines de brocoli germées, des pétales de souci et un peu de persil. Et surtout quelques feuilles de capucine, fleur comestible de nos jardins venue d'Amérique du Sud, à la saveur délicieusement poivrée.

A déguster avec les doigts, bien sûr ! 

Burgers bresilienne3  Burgers bresilienne2
Capucine et burgers végétariens sans gluten à la brésilienne (sur serviette de table en coton bio PlusDeCoton, collection Piments) 

Burgers végétariens à la brésilienne
(pour 9 mini-burgers ou 3 personnes)

Pour les burgers aux haricots rouges façon feijoada :

100 g de haricots rouges
1 morceau d'algue kombu
1 feuille de laurier
La moitié d'1 bel oignon jaune
1 gousse d'ail
100 g de tofu fumé
70 g de tomate
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu
Huile d'olive

Pour les paes de queijo
(d'après la recette de La Cuisine de Bernard) :

100 g de pecorino
60 g de farine de maïs
60 g de farine de manioc
¼ de c. à c. de sel de mer
50 ml d'eau
1 c. à s. d'huile d'olive
1 gros œuf

Pour la sauce à la noix de cajou :

1 c. à s. bombée de purée de noix de cajou
2 c. à s. d'eau
1 c. à s. de jus de citron
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu
 

Pour la compotée de poivron pimentée :

La moitié d'1 bel oignon jaune
1 c. à s. d'huile d'olive
100 g de poivron vert
250 g de tomates
1 gousse d'ail
1 c. à c. de sucre de canne blond
1 c. à c. de vinaigre de cidre
Piment d'Espelette
Sel de mer, poivre noir fraîchement moulu

Pour le service :

Salade verte
Graines de brocoli germées
Feuilles de capucine, pétales de souci, persil plat
 

Préparer les burgers de haricots rouges :

La veille, mettre les haricots à tremper. 12 heures plus tard, les égoutter et les rincer. Les mettre à cuire dans un grand volume d'eau avec le kombu et le laurier. Porter à ébullition, puis baisser le feu et cuire pendant 1 heure environ. Les haricots sont cuits quand ils deviennent fondants.

Eplucher et émincer l'oignon. Le faire revenir dans 1 c. à s. d'huile d'olive. Ajouter l'ail pressé. Réserver hros du feu.

Mixer les haricots, le tofu et la tomate jusqu'à obtention d'une pâte plutôt homogène. Incorporer à la main l'oignon et l'ail revenus. Saler et poivrer.

Huiler une moitié de plaque à pâtisserie. Façonner 9 burgers et les déposer sur la plaque. Réserver. 

Préparer les paes de queijo :

Râper très finement le pecorino. (S'il faut, le mixer après l'avoir râpé.) Mélanger les farines et le sel. Mettre à chauffer l'eau et l'huile. A ébullition, verser sur le mélange de farines. Mélanger avec les doigts. Incorporer le fromage, puis l'oeuf.

Façonner 9 boules de la taille d'une grosse noix, les déposer sur la deuxième moitié de la plaque à pâtisserie en les aplatissant légèrement de la paume de la main. 

Préparer la sauce à la noix de cajou :

Dans un bol, délayer progressivement la purée de noix de cajou avec l'eau et le jus de citron jusqu'à obtention d'une sauce crémeuse. Saler et poivrer. Réserver au réfrigérateur. 

Préparer la compotée de poivrons :

Emincer l'oignon. Le faire revenir dans l'huile d'olive. Ajouter le poivron coupé en fines lanières, les tomates en dés, la gousse d'ail pressée, le sucre et le vinaigre. Saler, poivrer et pimenter (au goût). Laisser cuire à couvert et à feu doux pendant 15 minutes environ. 

Cuire les burgers et les paes de queijo :

Préchauffer le four à 180°C (th. 6). Enfourner pour 15 minutes environ. Retourner les burgers à mi-cuisson (attention fragile!). Les paes de queijo doivent être à peine dorés. 

Dresser les burgers :

Couper en deux les paes de queijo. Garnir chaque pao d'une petite feuille de salade, de compotée de poivron, d'un burger, de sauce à la noix de cajou, de graines germées et décorer avec feuilles de capucine, pétales de souci et pluches de persil. Déguster sans attendre !

27 juin 2014

Pensée du matin (6)

Se dire que les journées passent trop vite.

Avoir envie de profiter plus des instants magiques et des petits bonheurs, mais se laisser happer par le quotidien chronométré.

Attendre avec impatience la fin de l'école.

Se réjouir à l'idée de pouvoir continuer à se faire du bien en pratiquant le yoga même pendant les vacances.

Cuisiner tous les jours mais abandonner (un peu) son blog, et (beaucoup) son ordinateur.

Semer, planter, arroser, rêver. Et espérer que la pluie reviendra bientôt.

Rose tremiere

 "Une once de temps est une once d'or. Prenez en soin. L'or mal placé peut être regagné. Le temps mal investi est perdu à jamais."

Je vous souhaite un bel été !

Posté par belleble à 10:00 - A PROPOS de la Belle - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

Kéfir aux fleurs de sureau

Au tout début de ce blog, une amie blogueuse m'avait fait parvenir des grains de kéfir pour préparer du kéfir de fruits (ou kéfir d'eau). Depuis, les grains originels ont fait plein de petits (nous aussi d'ailleurs !) et nous sommes devenus fans de cette boisson fermentée, riche en probiotiques, à tel point que j'en prépare au moins 2 litres par semaine - voire plus quand il fait des températures caniculaires !

Sureau5  Sureau4
Sureau6  Sureau8
Kéfir aux fleurs de sureau et cake "pot de confiture" de Clea, en version "sans", avec confiture pomme-coing et fleurs de sureau

Le principe est simple :

Dans un bocal de 1 l, on met 2 c.à s. de ferment (aussi appelé "grains de kéfir"), 3 c. à s. de sucre de canne, 1/2 citron bio ou 1/2 jus de citron et 1 figue. On complète avec de l'eau, on ferme le bocal et on laisse fermenter 24 à 48 heures, selon la température ambiante (plus il fait chaud, plus ça va vite !) et la saveur (plus ou moins sucrée) que l'on recherche. On retire la figue et le citron (zouh ! au compost !), on filtre la boisson que l'on met dans des bouteilles de limonade en verre, on récupère les grains et on relance une fournée - ou pas : dans ce cas, on conserve les grains dans un peu d'eau sucrée au réfrigérateur.

Sureau1

Cette année, j'ai eu envie d'innover et de parfumer mon kéfir... avec des fleurs (vous commencez à me connaître !)... de sureau (ma grande découverte de l'année ! J'en ai fait du sucre, des fleurs cristallisées, du vinaigre, de la confiture de fraises et il y a encore plein de recettes que j'aurais aimé tester...). Bien m'en a pris, la boisson obtenue est vraiment délicieuse, délicatement parfumée et rafraîchissante à souhait ! Rien que d'y penser, j'ai soif : pourvu que la chaleur de ces derniers jours ne soit pas venue à bout des fleurs de sureau que j'avais repérées...

Sureau2

Kéfir aux fleurs de sureau
(Pour 2 l de boisson)

4 c. à s. de grains de kéfir
60 g de sucre de canne blond
Le jus d'1 citron
2 figues sèches

6 corymbes de sureau noir

Dans un bocal type Le Parfait de 2 litres, mettre les grains de kéfir préalablement rincés, le sucre, le jus de citron filtré et les figues passées sous l'eau. Fermer le bocal hermétiquement et secouer pour bien mélanger le sucre.

Rincer les corymbes de sureau et les ajouter à la préparation. Refermer le bocal et laisser fermenter 24 à 48 heures.

On dit que la boisson est prête lorsque les figues remontent. Parfois, les figues remontent de suite. Dans ce cas, goûter ! Si la boisson est encore trop sucrée et pas assez pétillante à son goût à 24 heures, poursuivre la fermentation jusqu'à 48 heures.

Retirer les ombelles en utilisant une petite passoire pour récupérer les fleurs. Filtrer la boisson. (Ne pas jeter les grains : les rincer et relancer une fermentation. Ou les stocker au réfrigérateur dans un peu d'eau sucrée.) Mettre le kéfir dans des bouteilles de limonade (avec capsule en porcelaine et joint caoutchouc), réserver au frais et consommer dans les 2 à 3 jours.



09 juin 2014

Canapés chou rave-pomme à la faisselle de chèvre et au raifort

Etrenner une jolie petite robe à fleurs. Ressortir de l'armoire une jolie grande robe à fleurs achetée l'année dernière. Se faire belles pour ce tout premier anniversaire.

Canapes faisselle2

Préparer un repas d'anniversaire tout en couleursEt une fois de plus, mettre des fleurs (et du chocolat !) dans nos assiettes, pour le plaisir des yeux comme des papilles.

Savourer cette journée (trop chaude). Se dire que, décidément, le temps passe (et les enfants grandissent) trop vite.

Canapes faisselle1

Canapés chou rave-pomme à la faisselle de chèvre et au raifort
(pour 2-3 personnes, recette soufflée par Lysiane, notre productrice de fromages de chèvre)

Faisselle de chèvre
1 chou rave
1 petite pomme
Raifort râpé
Sel de mer gris, poivre noir fraîchement moulu
Fleur de bleuet, persil plat

La veille, mettre la faisselle à égoutter.

Le jour J, éplucher le chou rave, le couper en tranches de 5 mm environ. Laver la pomme, la couper en lamelles.

Tartiner les tranches de chou rave d'une très fine couche de raifort. Etaler dessus un peu de faisselle. Disposer les lamelles de pomme. Saler, poivrer et décorer de pétales de bleuet et de pluches de persil.

Réserevr au rfais jusqu'au moment de servir.

06 juin 2014

Mousses fraise-chocolat blanc et coulis de fraise

Ce matin, en allant faire les courses, j'ai senti l'odeur de l'herbe fraîchement coupée... et je me suis senti respirer !

J'adore le printemps et je crois que, si je ne souffrais pas de cette *biiip* allergie aux pollens, je serais tout le temps dehors à regarder la Nature se réveiller de son sommeil d'hiver.

Lorsqu'arrive la saison des foins, je me sens revivre rien qu'à l'idée de mettre mon linge à sécher dehors... ou de pouvoir cueillir les fraises au potager à n'importe quelle heure de la journée. Il m'en faut peu finalement...

 

Mousses fraise-choc5  Mousses fraise-choc4
Mousses fraise-choc3  Mousses fraise-choc1

Un peu comme pour la recette d'aujourd'hui, improvisée hier soir avec une partie du 1,5 kg de fraises ramassées la veille au jardin*.

5 ingrédients, 1 blender, quelques minutes de préparation, un peu de patience et le tour est joué : on se retrouve avec de délicieuses mousses à la saveur subtile, légères et fondantes à la fois, surmontées d'un pétillant coulis acidulé. A faire et à refaire, avec des framboises aussi !

*Quant aux fraises restantes, elles ont terminé dans du vinaigre et en cuir de fruits. Si vous avez des idées savoureuses pour accommoder (et conserver) les fraises, n'hésitez pas à me les souffler ! Les fraisiers donnent bien (ceux de notre maraîcher aussi !), et j'ai déjà préparé confiture, fraises séchées et sorbet. Mmmhhh...    

Mousses fraise-choc2

Mousses fraise-chocolat blanc et coulis de fraise
(pour 4 personnes)

Pour le coulis :
150 g de fraises
1 c. à s. de jus de citron

Pour les mousses :
200 ml de lait de soja
100 g de chocolat blanc bio et équitable
250 g de fraises
30 g de purée d'amande

Préparer le coulis : laver et équetter les fraises, les mettre dans le bol du blender avec le jus de citron. Mixer jusqu'à obtention d'un coulis parfaitement lisse. Réserver au frais.

Préparer les mousses : mettre le lait de soja et le chocolat blanc dans le bol du blender. Mixer pendant 1 à 2 minutes à pleine puissance, de manière à ce que le lait chauffe légèrement et que le chocolat fonde. Ajouter les fraises lavées et équeutées et la purée d'amande. Mixer encore 30 secondes pour bien aérer le mélange. Répartir dans 4 ramequins et placer au réfrigérateur pour 2 heures minimum.

Au moment de servir, répartir le coulis sur les mousses. Décorer de lamelles de fraises, de pétales de fleurs, etc.

26 mai 2014

Fondant fraise-rhubarbe au tofu soyeux

La première fois, la rhubarbe était du jardin, mais un peu passée. Le tofu soyeux, acheté sur un coup de tête, attendait depuis (un peu trop) longtemps au réfrigérateur. Le résultat de cette improvisation nous avait malgré tout beaucoup plu et je m'étais promis de refaire ce fondant rapidement.

Quelques jours plus tard, j'ai trouvé de belles tiges de rhubarbe toutes rouges au marché et racheté exprès du tofu soyeux au magasin bio. Du jardin, j'ai rapporté plein de fraises, toutes rouges aussi, et des fleurs (mais ça, c'est une autre histoire !). Les amis en visite ont servi de cobayes... je crois qu'ils ont apprécié :-)

En version "à partager", ce fondant n'est pas forcément très présentable car il ne se démoule pas. Je n'ai pas testé la version individuelle en ramequin, mais je le ferai !

Fondant VG
Avec des fleurs cristallisées au sucre... Je vous en dis plus bientôt !

Fondant fraise-rhubarbe au tofu soyeux
(pour 6-8 personnes)

400 g de tofu soyeux
50 g + 1 c. à s. de sucre de canne complet 
50 g de farine de riz demi-complet
25 g d'amandes non mondées réduites en poudre
25 g de noisettes réduites en poudre

Huile d'olive
400 g de rhubarbe

100 g de fraises

Mixer le tofu soyeux avec les 50 g de sucre, la farine de riz et les poudres d'oléagineux.

Laver les tiges de rhubarbe et les fraises. Couper les premières en petits tronçons, les secondes en dés.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Huiler un plat à gratin (20x20 cm environ)*, y verser la crème au tofu soyeux. Recouvrir avec les morceaux de rhubarbe et parsemer d'1 c. à s. de sucre.

Enfourner pour 30 minutes environ. Laisser refroidir avant de déguster.

* ou 6 à 8 ramequins : dans ce cas, diminuer le temps de cuisson (à 20 minutes ?).

24 mai 2014

Des fleurs dans mon assiette...

J'étais partie pour cueillir quelques fraises pour le dessert de ce soir. Je suis revenue avec des fleurs... pour la salade de ce midi.

Pas de recette, juste une photo, parce que c'était trop beau et trop bon !

Salade fleurie
Des fleurs dans mon assiette : laitue, persil plat, fleurs de coquelicot, souci, thym, roquette & ciboulette

Bon week-end à toutes et à tous !

17 mai 2014

Comme un taboulé libanais

Dans ma cuisine, il y a rarement des bouquets de fleurs.

Il n'empêche, j'aime y faire entrer un peu de nature.

En hiver, j'y fais pousser des graines germées... ou des trognons de légumes racines. Au printemps, je compose des bouquets d'ail des ours ou d'autres plantes sauvages comestibles.

Taboule2  Taboule3
Comme un taboulé libanais au millet et aux fleurs (sur serviette de table en coton bio PlusDeCoton, collection Piments) / Premières fraises...

Depuis mercredi, ce sont deux bouquets d'aromatiques qui trônent sur le plan de travail, un bouquet de basilic et un bouquet de persil plat. Le premier a déjà servi à agrémenter une sauce tomate, le second a en partie terminé en taboulé ce midi. 

Un taboulé façon taboulé libanais, avec beaucoup de persil et de menthe (du jardin). Du millet à la place du boulgour (de blé). De la tomate séchée à la place de la tomate fraîche, parce que la saison des tomates est encore bien, bien loin. Et des fleurs, de souci et de ciboulette, parce que, finalement, les fleurs, je les préfère dans mon assiette qu'en bouquet !

AnniversaireVM-2-401x600

NB : avec cette recette, je participe au concours "Une assiette aux couleurs du printemps !" proposé par Végémiam à l'occasion de son 1er anniversaire ! Happy 1, Végémiam !

 

Taboule1

Comme un taboulé libanais... au millet
(Pour 2 personnes)

2 c. à s. de millet
1 petit bouquet de persil plat
4-5 brins de menthe
2 moitiés de tomate séchée
4 fleurs de ciboulette
1 fleur de souci
2 c. à s. d'huile d'olive
2 c. à s. de jus de citron

Dans une petite casserole, porter à ébullition une tasse d'eau légèrement salée. Y faire cuire le millet pendant 10 à 15 minutes. Egoutter et passer sous l'eau froide. Réserver.

Laver le persil, la menthe et les fleurs. Hacher grossièrement le persil (avec une partie des tiges) et les feuilles de menthe. Défaire les fleurs de ciboulette et détacher les pétales du souci. Couper la tomate séchée en petits morceaux. Mettre le tout dans un saladier.

Assaisonner avec le jus de citron et l'huile d'olive. Mélanger et déguster !



Fin »