La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

08 octobre 2012

De l'épluchage des châtaignes

Cela faisait une éternité que je n'avais pas épluché de châtaignes. Il faut dire que parcourir 800 km pour retrouver ma compagne préférée d'épluchage-papotage, c'est un peu long. (Ne désespère pas, Marie-Laure ! On viendra vous voir, promis !). L'idée de passer de longues heures à me brûler les doigts toute seule m'avait malgré tout effleurée il y a deux ans, mais elle ne s'était pas concrétisée : notre coin à châtaignes avait été ratiboisé !

Chataignes5  Chataignes4
Dans la forêt d'Oberbronn, mon panier à cueillette fait main avait fière allure, non ?!?

Cette année, j'ai bien failli y renoncer une nouvelle fois. Les quelques châtaignes trouvées en forêt le week-end dernier étaient toutes petites, en raison du manque de pluie. Nous en avons ramassé quelques-unes quand même et je me suis dit que je trouverais bien le courage de m'y mettre...

Et puis, ce week-end, alors que je ne m'étais toujours pas occupé de mes petites châtaignes, je n'ai pas pu résister aux énormes marrons vendus sur un sympatique marché bio. Encore moins quand j'ai appris qu'il y avait une méthode pour enlever facilement la seconde peau amère* (appelée "tan", car elle est riche en tanins).

Avant, je faisais une entaille dans les châtaignes, puis je les mettais dans l'eau bouillante. Ou j'épluchais la première écorce, avant de les mettre à blanchir par petites quantités. Pour enlever la seconde peau, il fallait traiter les châtaignes encore chaudes, d'où les doigts brûlés !

Chataignes2  Chataignes3
Chataignes6  Chataignes1

Aussitôt rentrée à la maison, je me suis mise à l'ouvrage. J'ai sorti la lèche-frite de mon four et commencé à éplucher les châtaignes à l'aide d'un couteau pointu. Lorsque j'en ai eu pelé une bonne vingtaine, je les ai placées sur la lèche-frite et enfournées à 200°C pour 10 minutes. Pendant ce temps, j'ai continué mon travail d'épluchage de la première écorce. Puis, j'ai sorti la première fournée (les peaux rougeâtres des châtaignes avaient visiblement éclaté) que j'ai renversée dans un torchon et j'y ai frotté les châtaignes de manière à enlever le tan. Une grande partie des châtaignes se sont ainsi laissé déshabiller facilement. Les autres, les "récalcitrantes", je les ai remises au four 5 minutes supplémentaires, pour ensuite les frotter à nouveau dans le torchon et éventuellement terminer de les peler au couteau.

Au final, j'ai dû mettre 3 heures à éplucher mes 2 kg de châtaignes. Cela reste long, mais cette méthode m'a évité de (trop) me brûler les doigts et surtout m'a permis d'obtenir des châtaignes parfaites - à tel point que j'ai maintenant envie de m'essayer à faire des marrons glacés. (Ne reste plus qu'à trouver LA recette !) En attendant, j'ai placé le tout au congélateur sur les conseils de la productrice de châtaignes.

*Cette méthode est d'ailleurs à peu de choses près la même que celle proposée par Linda Louis dans son dernier livre consacré à la châtaigne.

Posté par belleble à 14:30 - RECETTES DE BASE - astuces - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur De l'épluchage des châtaignes

    Ah et bien je fais comme ta 1ère méthode, je vais tester la 2ème alors

    Sinon tu peux essayer la mienne pour les marrons glacés si tu veux : http://cuisine-saine.fr/dessert/recette-de-noel-marrons-glaces

    Posté par Karen, 08 octobre 2012 à 15:21 | | Répondre
  • Merci

    Dimanche j'ai ramassé des pommes et après petite promenade en forêt où j'ai aperçu d'adorable châtaignes. Je me suis dit que le WE prochain serait consacré au ramassage de celles-ci. Voilà une raison de plus d'envoyer les enfants faire la cueillette de ce fruit !

    Posté par Béatrice, 08 octobre 2012 à 15:58 | | Répondre
  • Ah ! des châtaignes... Y en aura-t-il encore une quand je reviendrai ? Même pas épluchée ! que j'essaie à mon tour le four et le torchon... Pas très écolo pour une châtaigne. D'accord, j'attendrai l'année prochaine pour faire la récolte et la pluche en Alsace ou en Sologne.

    Posté par MamIrène, 08 octobre 2012 à 19:08 | | Répondre
  • Oh, ça a l'air un poil plus simple comme cela ! Quelle chance d'avoir des châtaignes ! C'est tellement bon !

    J'ai pu en préparer une fois dans ma vie, dans une ferme dans laquelle j'ai passé quelques semaines il y a déjà 8 ans... J'en avais eu les mains démolies, toutes noircies et brûlées, mais cela en avait valu la peine ! Et puis faire ça au coin du feu avec un bon chocolat... ça a fait un souvenir mémorable. Le festin du soir suivant aussi

    Vivement la recette, donc

    Posté par Hélène, 08 octobre 2012 à 22:17 | | Répondre
  • Ouah merci pour l'astuce ! Nous avons justement l'intention d'aller à la cueillette demain ....
    Belle journée

    Posté par Tine, 09 octobre 2012 à 08:25 | | Répondre
  • Merci pour le gentil clin d'oeil
    C'est ce que je me suis dit aussi en lisant ton titre et en me remémorant la dernière fois qui commence à être bien lointaine... Du coup j'ai repensé aussi à la délicieuse crème de marron aux zestes d'orange que j'avais confectionnée, dommage qu'il n'en reste pas un pot au fond d'un placard !
    Ici, pas de châtaignes dans la forêt, dommage, mais je dois dire que le temps manquerait un peu pour les préparer, même avec ta nouvelle technique.
    Bons marrons glacés et bien sûr, vous faites les 800 km quand vous voulez

    Posté par Marie-Laure, 10 octobre 2012 à 11:05 | | Répondre
  • Nous rentrons justement de chez mes beaux-parents qui nous ont donné au moins 1 kg de châtaignes fraîchement ramassées en forêt noire : je pensais en faire du lait (qui nécessite beaucoup moins de corvée d'épluchage), mais je crois que je vais en mettre une belle portion de côté pour tester ta technique - et peut-être me faire de la purée de marrons pour tenter les MaronSuis' d'Hélène ! Merci !

    Posté par Antigone XXI, 10 octobre 2012 à 15:54 | | Répondre
  • Nous avons semble-t-il le même livre de chevet Une pensée pour toi puisque nous sommes allés ramasser des châtaignes dans la forêt de Brumath dimanche dernier... Plus flemmarde que toi, je les ai triées puis congelées entières, pour réserver l'épluchage des deux peaux au moment de les déguster, après cuisson. Belle journée !

    Posté par Sweet Faery, 11 octobre 2012 à 09:39 | | Répondre
  • Ma récolte de châtaigne n'a pas été bonne non plus cette année... Mais je retiens ton astuce maline pour les éplucher, j'adoooore les châtaignes !

    Posté par Mlle Pigut, 11 octobre 2012 à 16:59 | | Répondre
  • @Karen : je note ta recette ! Ca m'a l'air quand même bien long tout ça...

    @Béatrice : la récolte a-t-elle été bonne ?

    @MamIrène : je note dans mon agenda que l'année prochaine, on pourra faire la pluche ensemble. Ce sera plus rigolo

    @Hélène : tu as passé quelques semaines dans une ferme ? C'est une expérience qui me dirait bien (j'ai des envies de wwoofing de temps à autres, mais avec les enfants, ce serait un peu compliqué...).

    @Tine : et alors, et alors ? La récolte a été bonne ?

    @Marie-Laure : ah oui, la crème de marrons aux zestes d'orange ! Que de bons souvenirs !
    Il n'y a pas de châtaigniers dans la forêt viennoise ? Ou bien c'est juste que les châtaigniers n'ont pas de châtaignes cette année ?
    Bises !

    @Antigone XXI : essaie, tu verras, cette méthode est plus sympa que la cuisson à l'eau, je trouve. Moi aussi, j'ai prévu de faire les petites crèmes d'Hélène : j'ai tout ce qu'il faut d'ailleurs. Yapluka !
    Je n'ai jamais essayé le lait de châtaigne. Comment procèdes-tu ? Tu dis que cela nécessite moins de corvée d'épluchage : est-ce que tu laisses le tan ? Si oui, cela ne donne pas au lait un goût amer ?

    @sweet Faery : et après la congélation, tu les cuits à l'eau ? Ou tu les grilles ? Les châtaignes de Brumath étaient-elles de jolie taille ?

    @Mlle Pigut : moi aussi, j'adore ça. Et entre le salé ou le sucré, mon coeur balance.

    Posté par belleble, 11 octobre 2012 à 21:03 | | Répondre
  • Et ben quel courage... Moi, si je dois éplucher des châtaignes pour ma bande d'affamés, je vais y passer la journée!
    Sauf si je les mets au boulot, après tout plus ya de main d'oeuvre, mieux c'est!

    Posté par Marie Chioca, 14 octobre 2012 à 16:23 | | Répondre
  • Non, la plupart sont petites, malheureusement. Après congélation je les mettrai directement à griller au four ou à la poêle, selon la méthode de Lilo.

    Posté par Sweet Faery, 14 octobre 2012 à 20:05 | | Répondre
  • Tes questions m'ont motivée ! Je ferai prochainement un post sur le lait de châtaigne ! Patience en attendant que je concocte cela...

    Posté par Antigone XXI, 15 octobre 2012 à 15:34 | | Répondre
  • Des châtaignes, c'est bon, mais celles qu'on ramasse et épluche soi-même sont bien les meilleures ! Encore faut-il qu'elles ne contiennent pas trop de vers. Sinon, la méthode décrite, je pense qu'elle ressemble beaucoup aux marrons chauds que l'on peut trouver à la période de Noël.

    Posté par Albizia, 08 mars 2013 à 15:02 | | Répondre
    • Oui, sauf que les marrons chauds des marchés de Noël ne sont pas du tout épluchés.
      La solution contre les vers, c'est de mettre les châtaignes dans l'eau avant de les traiter : en général, celles qui flottent sont véreuses (ou pas mûres).

      Posté par belleble, 08 mars 2013 à 15:05 | | Répondre
  • Je viens de trouver ça : http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/forum/fr?f=trucs&id=1128867878-30088-703

    10 minutes au micro ondes... J'essaie de suite.

    Posté par domi, 10 février 2014 à 16:20 | | Répondre
    • Encore faut-il avoir un micro-ondes... Nous avons choisi de ne pas en avoir, la méthode traditionnelle s'impose donc !

      Posté par belleble, 10 février 2014 à 18:38 | | Répondre
  • Moi j'ai mis 7 heures à la méthode traditionnelle, lol

    Posté par Ciloubrod, 29 octobre 2014 à 09:05 | | Répondre
    • Cette année, je n'ai pas eu le courage ni le temps. Et puis, il nous reste encore des châtaignes au congélateur et de la crème de marrons de la saison dernière ! On a tellement conscience du temps que prend l'épluchage qu'on se retient de tout manger trop vite

      Posté par belleble, 29 octobre 2014 à 09:38 | | Répondre
  • Une autre méthode, pas encore testée mais approuvée apr une amie :

    1/ Rincer les châtaignes dans un saladier rempli d’eau ; celles qui restent en surface sont creuses ou véreuses, les éliminer.

    2/ Inciser les châtaignes de part et d’autre en arc-de-cercle.

    3/ Les placer au congélateur (1 heure minimum), ce qui leur permet de s’ouvrir un peu.

    4/ Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Y jeter 10 châtaignes (travailler par petites quantités pour éviter que la cuisson ne soit trop importante). Au bout de 2-3 minutes (les châtaignes sont encore un peu plus ouvertes) , en sortir 2, les éplucher (peau + tan), et renouveler l’opération.

    Posté par belleble, 29 octobre 2014 à 09:35 | | Répondre
  • Bonjour, voici la méthode micro onde
    Ma dernière méthode testée et approuvée, je n'en retesterai pas d'autre. elle est geniale
    Laver, trier les châtaignes. Les mettre dans une bassine d'eau froide et éliminer celles qui flottent. Ensuite fendre chaque châtaignes et les congeler. Pour enlever l'ecorce et la peau fine, je met 10 châtaignes encore congelées au micro_onde puissance maxi pendant 1 minute et j'epluche a la main , résultat hyper efficace, et je procéde ainsi de suite, 10 par 10. Je pense que le passage au congélateur est necessaire , en plus il permet aux vers de ne pas passer d,une châtaigne a une autre, donc moins de perte. Essayez, vous ne regretteras pas

    Posté par isa, 31 octobre 2014 à 22:16 | | Répondre
  • Merci pour ce partage, Isa ! Point de micro-ondes par ici, je ne pourrai pas tester.
    Le passage au congélateur semble une bonne technique quelles que soient les méthodes.

    Posté par belleble, 01 novembre 2014 à 21:03 | | Répondre
Nouveau commentaire