La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

28 juin 2012

Parlez-moi de vos pains... ratés !

Je vous en avais parlé il y a quelque temps déjà : aujourd'hui, j'ai envie d'offrir à l'un(e) d'entre vous un exemplaire de Petits et grands pains d'une ferme bio, le livre de Daniel Stevens que j'ai eu le plaisir de traduire de l'anglais vers le français.

Pour participer, c'est simple : il vous suffit de laisser un commentaire sous ce billet ! J'aimerais juste que vous m'y racontiez votre plus beau ratage en matière de boulange.

Pourquoi ? Parce que faire du pain n'est pas forcément si facile que ça et que parfois (souvent ?) cela ne marche pas comme on veut. En effet, si j'ai déjà préparé de très beaux et bons pains, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis retrouvée avec les mains engluées dans une pâte à pain beaucoup trop molle ("Mais pourtant, j'avais tout bien mesuré ?!?"), ni les fois où j'ai sorti du four un pain tout raplapla alors que la levée m'avait laissé espérer mieux...

grand_PGP-Petits grands painsgrand_faconner
Petits et grands pains d'une ferme bio, Daniel Stevens, La Plage, 224 pages, 16,90 euros

Le premier ratage dont je me souviens est un ratage à quatre mains. J'étais ado. Avec ma soeur, j'avais voulu préparer une cramique, une sorte de brioche aux raisins. Sauf qu'au lieu de mettre 30 g de sucre, nous avions mis 30 g... de sel ! Nous nous sommes rendu compte de notre erreur au moment de la dégustation...

Mon dernier grand ratage est encore plus mémorable. J'en ai même encore un peu honte... C'était il y a quelques mois, Clea venait de publier une appétissante recette de potato bread : je me suis dit que j'allais profiter de la préparation du repas et de la purée de pommes de terre des Petits Princes pour m'y essayer. Sauf que j'ai commencé par éplucher mes pommes de terre (cela m'apprendra à ne lire que la liste des ingrédients !) pour les faire cuire à l'eau. Mauvais point déjà ! J'ai quand même continué sur ma lancée en me disant que je mettrais un peu moins d'eau. Sauf que, malgré cela, je me suis retrouvée avec une pâte archi-collante... Heureusement, les Petits Princes jouaient tranquillement ce jour-là, j'aurais eu du mal à intervenir pour calmer une dispute. Une demi-heure plus tard, j'en avais encore plein les mains... En désespoir de cause, j'ai ajouté un peu... beaucoup ... de farine et j'ai mis le tout à lever. Levée parfaite ! Cuisson parfaite ! J'avais obtenu un pain bien gonflé à la croûte toute dorée. Je suis partie à la gym en disant toute fière au Prince Gourmand qu'il y avait du pain frais pour le repas du soir. Quand je suis rentrée, il m'a dit : "Sympa ton pain aux frites, il ne manquait plus que les moules !" Grand moment de solitude... J'ai réfléchi bien fort et me suis souvenu que j'avais enfourné mon pain à four très chaud et que je n'avais par la suite pas baissé la température : l'huile d'olive contenue dans le pain n'avait pas aimé ça, d'où l'affreux goût de gras et de friture...

Et vous, vous me racontez votre plus beau ratage ? Celui dont vous avez tellement honte que vous ne l'avez encore raconté à personne ? Allez !

Vous avez jusqu'au jeudi 5 juillet minuit. Après, je tirerai au sort l'heureux (heureuse) gagnant(e) parmi tous les commentaires laissés. A vos claviers !

Posté par belleble à 11:00 - Les JEUX & culino-questionnaires - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Parlez-moi de vos pains... ratés !

    Coucou la Belle,

    Et bien moi,je raffole littéralement de ce petit concours rigolo, car je suis la première à trouver l'auto-dérision gentille la meilleure forme d'humour qui soit! Tu connais la 9ème béatitude ? "Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler"
    Voici donc ma plus belle ratée en matière de boulange: Je ne joue pas pour ton livre, je l'ai déjà
    Juste pour le plaisir de te faire sourire, parce que je me marre encore en t'imaginant essayer de séparer tes enfants avec les mains pleines de pâte à pain Heureusement qu'ils avaient été sages...
    Bref, voici ma plus belle ratée. C'est très court. J'avais voulu faire du pain intégral (jusque là tout va bien) mais je n'avais plus ni levure de boulangerie ni levain. Alors j'ai mis de la levure à gâteaux...
    Et ben crois moi ou pas, ça a coûté une dent à mon fils! Une dent de lait, heureusement, mais qui était tout de même tombée "contre son grès" vu qu'après 18 mois elle n'était toujours pas repoussée. Le plus marrant, c'est la visite chez le dentiste qui a suivi.
    - Comment tu t'es fait ça mon bonhomme?
    - En mordant dans le pain de Maman.
    -Ah, ben je viendrais jamais manger chez toi alors!
    -Vous devriez, parce que Maman, elle écrit des livres de cuisine.
    - Ah, pas des livres sur le pain j'espère... Quoique, ça serait bon pour la profession!

    Posté par Marie Chioca, 28 juin 2012 à 11:27 | | Répondre
  • allez, je suis la 1e à me lancer ....
    c'est au début où j'ai commencé à faire mon pain. mon eau était chaude, trop chaude, beaucoup trop chaude. il n'a jamais poussé. je me suis retrouvée à rajouter un mélange d'eau (à bonne température !) et de levure pour essayer de booster la pousse. puis de la farine pour éponger ce liquide supplémentaire. il y a bien eu un semblant de pousse et au final, ça a donné un pain qui était..... très dense )
    depuis, je me suis améliorée, même s'il y eu quelques autres ratés. merci pour le jeu !

    Posté par sofi, 28 juin 2012 à 11:31 | | Répondre
  • Oooooooh, my God!
    Moi aussi je me souviens du jour où j'ai fait ce pain. Ma petiote était malade et je n'étais pas allée au travail pour la garder à la maison. Quand le pain est sorti du four, elle en a voulu alors qu'elle n'avait rien mangé de la journée : ça l'a requinquée !

    Posté par Clea, 28 juin 2012 à 11:37 | | Répondre
  • pain raté

    depuis que j ai commencé a faire du pain sans gluten j ai tous essayer toutes les recéttes des blog pain mangeable car je ne voulez pas jeté papy server de cobaye mais jamais reussie et un jour j ai suivie une recette a la lettre bien gonflé a la sortie du four pain beau a l exterieur quant je l ais coupé catastrophe
    dedans un un trou on aurais cru une caverne mie trop dence un caillou immangeable méme les poules n en on pas voulu

    Posté par mamie rose, 28 juin 2012 à 11:42 | | Répondre
  • Boulette!

    Bah moi, mon plus beau ratage, c'est quand j'ai fait lever ma pate dans le four tiede dans un plat trop Petit.... Ca a degouliné comme un volcan en erruption pour tapisser les parois de mon four jusqu'a s'infiltrer... Partout! Le film d'horreur! Mais le pire, c'est que comme j'avais oublié que ca levait la dedans... Bah j'ai mis mon four à prechauffer sans regarder pour y mettre autre chose!! (je suis une femme debordee! On est toutes! Des femmes débordées! Surtout quand on pense à tout en memeTemps...) 200 degres la dedans avec mon mollusque envahisseur qui avait degouliné partout.... Hum... Quand le signal nerveux est passé de mon nez à mon cerveau, je pensais avoir passé les pires secondes de ma vie culinaire!! Mais non... Les longues minutes de nettoyage ont été BIEN PIRES!!! Voila ma pire experience de boulange.... a bientot!!!

    Posté par Clo, 28 juin 2012 à 11:52 | | Répondre
  • dur comme du bois

    Bonne idée de partager ces moments de solitude dont on ne se vante en général que trop peu!...
    C'était il y a quelques années, j'étais étudiante dans une petite chambre, je n'avais pas vraiment de matériel adapté pour la cuisine: un petit four qu'une copine m'avait passé et un cuit vapeur! Je me lançais tout de même dans des préparations audacieuses quand j'en avais le temps. Vers la fin de l'année, quelques jours avant de quitter ma chambre d'étudiante et de déménager, je me suis aperçue que j'avais deux paquets de farine complète intacts, et comme j'essayais d'écouler les stocks pour ramener le moins possible de nourriture, et que justement j'étais invitée le soir même chez des amis, j'ai entrepris de faire du pain... (oui, "c'est facile: de la farine, un peu de levure et de sel et de l'eau... c'est tout simple un pain!!!" pensais-je pour avoir déjà entendu de tels propos) Comme j'avais une quantité astronomique de pâte, j'en ai fait cuire une partie dans le petit four et une partie dans le cuit-vapeur. Celui cuit dans le four était tout plat et dur comme du bois... Celui qui avait cuit à la vapeur n'était absolument pas présentable (d'abord) en plus d'être spongieux et sans aucune saveur...
    Finalement, j'ai amené une salade composée chez les amis, et j'avoue que ne me suis plus lancée depuis dans de la fabrication de pain...

    Posté par Lucile, 28 juin 2012 à 12:55 | | Répondre
  • Pas de gros ratage pour moi, mais quelques fois de sacrées déconvenues avec la MAP. Je me suis fait avoir plusieurs fois en mettant trop de farine non panifiable (sarrasin, chataigne..) et de me retrouver avec des pain tout plat, rectangulaires, pas beaux ! Mais pas de gâchis, ça fait de l'excellent pudding ou du pain perdu.

    Posté par Agnes06, 28 juin 2012 à 13:31 | | Répondre
  • Moi mon plus beau ratage c'est quand j'ai oublié de mettre mon levain déshydraté. Je prépare ma farine, mon sel , mon eau enfin bref tous mes ingrédients, sauf que j'ai ma petite famille qui me tourne autour en me posant plein de questions. Moi je mets mon pain à pétrir amoureusement dans mon robot et le laisse lever tranquillement. Au bout de quelques heures je vais voir comment il va et là rien n'a bougé. Je ne comprends pas car mon levain je m'en suis servie la veille et tout allait bien. Puis tout à coup j'ai un doute mais le levain je ne l'ai pas mis. Finalement j'en ai fait des crackers pour éviter de jeter toute ma pâte. Conclusion il vaut mieux que je sois toute seule dans ma cuisine si je veux éviter les gags.
    Christine

    Posté par Mamette, 28 juin 2012 à 13:37 | | Répondre
  • C'est en forgeant qu'on devient forgeron :D

    Ma grande cata panifique à moi, c'est lors d'un de mes retours chez mes parents. Après avoir quitté le nid familial (je vis à l'étranger) j'ai commencé à expérimenter, le bio, l'alimentation végétale et... le fait maison!!! La nécessité aidant
    Bref en vacances chez mes parents j'ai voulu leur montrer que même si cela prenait du temps on pouvait faire un très bon pain fait maison qui embaumerait la cuisine tout l'après-midi. Sauf que j'en étais à mes débuts et que c'etait en soi déjà une éxpérience; résultat la cata, eau froide, puis pas assez d'eau puis trop en fait, pas assez longtemps pétri et bien que la 1ere poussée ait été (oh miracle) plutot pas trop mal, le pain n'est jamais remonté après la mis en forme. Il est là donc bon, je l'ai mis au four tel quel, sur la plaque directement sans moule!!! Résultat une sorte de brique ovale, plate et dur comme du béton, trop cuite pour couronner le tout!! Voilà. Je précise que je me suis améliorée depuis
    (Ps: le pain de Cléa je l'ai tenté aussi, ohhhhh quel drame pour réussir à ce qu'elle ne soit plus aussi collante!!! Pas un très glorieux souvenir non plus!!!)

    Posté par Wafa, 28 juin 2012 à 13:47 | | Répondre
  • Ma petite histoire

    Pour ma part, la pire expérience de pain raté a été lorsque j'ai utilisé un levain fermentescible bio. C'était un levain emballé dans un sachet en papier. Je ne sais pas si c'était un problème de conditionnement, mais le levain n'a servi à rien... Résultat : un pain tout raplaplat et immangeable ! Depuis, je n'ai plus racheté cette marque de levain et heureusement, mes pains sont systématiquement réussis !

    Posté par nunuch, 28 juin 2012 à 15:09 | | Répondre
  • Du pain à deux

    Depuis très très longtemps je fais du pain .Depuis mon adolescence dans les années 70 et tout fonctionne avec plus ou moins de bonheur mais moi et le pain ...une histoire paisible .Et puis la vie à deux . Je continue de faire du pain et je transmets le virus . Seulement voilà après quelque temps ..; grosse divergence ) Moi, mon pain est près du poêle à bois et hop, il monte vite,il est vite dans le four bref du pain fait comme une maman de deux jeunes enfants . L'autre méthode ...pétrir , pétrir et pétrir ..(franchement tu n'as rien d'autre à faire?) puis loin d'une source de chaleur pour que le pain monte TRES doucement ...bref le " ratage
    était entre nous .Nous voilà donc le même jour avec les même ingrédients occupés chacun à faire SON pain .Résultats...deux pains identiques , aussi bon l'un que l'autre mais surtout chacun fait son pain avec son tempérament et le ratage était dans nos certitudes . 27ans plus tard nous faisons toujours du pain tous les deux et le partageons volontiers avec la famille et les amis .

    Posté par heri, 28 juin 2012 à 17:49 | | Répondre
  • Mon plus beau ratage: j'ai vu une recette de Valérie Cupillard et j'ai voulu essayer. C'était des petits pains à la farine de châtaigne: sur la photo, ils étaient absolument parfaits! Comme j'adore cette farine, je me suis dit que j'allais essayer. rRsultat, j'ai mangé des pains-cookies à la châtaigne... Ils n'avaient pas daigné lever d'un mini-millimètre!

    Posté par Minimirabelle, 28 juin 2012 à 20:18 | | Répondre
  • ma pire expérience a été l'été dernier, alors qu'une amie m'avait fait adopter un chouette levain bio, Germain de son p'tit nom. Germain m'a permis de réussir un joli pain aux graines, mais ensuite il n'a pas apprécié son séjour au frigo pendant mes vacances et au retour je n'ai pas réussi à le réactiver... il moisissait ! j'ai fini par le jeter, avec beaucoup de regrets !

    Posté par Anne Cé, 28 juin 2012 à 21:50 | | Répondre
  • Quand la date de péremption n'est peut-être pas si bidon...

    C'est l'histoire d'une demi-boîte d'olives vertes qui se meurt dans mon frigo, un dimanche soir où on n'a plus rien à se mettre sous la dent après une délicieuse soupe froide au citron...
    Ce dimanche soir dont je te parle, c'était la semaine dernière, soit en juin 2012 - ça compte pour la suite de l'histoire...
    Le matin je me colle donc à mon KA et décide de préparer en parallèle une fougasse aux olives vertes de Papilles (ici : http://www.papillesetpupilles.fr/2007/04/fougasse-aux-lardons-fums.html/), et des petits pains garnis de Clea aux olives vertes et aux pignons (ici : http://www.cleacuisine.fr/pains-et-viennoiseries/petits-pain-au-fromage-et-aux-noisettes/)

    Donc je prépare deux pâtons bien distincts, le premier à la levure de boulanger déshydratée, et le second au levain bio fermentescible dont le sachet m'indique une DLUO au 09/01/2009.
    Oui bon bah on va pas en faire un drame, moi je jette rien alors ce sera pas la première fois que je cuisine avec du périmé !
    Sauf que. A la levée déjà, je sens qu'il y a un (gros) hic. La fougasse s'épanouit pleinement dans mon four à 40°C... tandis que les petits pains restent parfaitement dimensionnés pour entrer complètement dans la main d'une petite poupée de trois ans...
    Hum... je ne dis rien, je persévère, j'enfourne... et quand je sors ma plaque, la fougasse s'est encore plus épanouie et les petits pains ressemblent à des galets de bord de mer !!!
    N'empêche, je ne jette rien, on a dégusté la fougasse, et les petits pains ont fait leur travail de satiété : combler notre appétit, un peu comme qui dirait une pierre dans l'estomac
    La fin de l'histoire, c'est que, quand même, j'ai fini par jeter mon sachet de levain, et que, pour celles et ceux qui ont chez eux du levain bio fermentescible non périmé, les petits pains garnis de Clea sont délicieux aux noisettes et au parmesan, aux algues et au citron, aux tomates séchées et graines de courge...
    A votre pétrin !

    Posté par Punky Brewster, 29 juin 2012 à 13:58 | | Répondre
  • Plus de levain!

    et bien de mon côté, le plus gros ratage, c'est quand j'ai mis tout mon levain dans la pâte à pain et que j'ai oublié d'en prélever pour pouvoir refaire du pain une prochaine fois... adieu le beau levain que m'avait donné un super boulanger bio qui travaille tout à la main.....

    Posté par Moussetic, 29 juin 2012 à 15:32 | | Répondre
  • La pâte qui se fait la malle...version 2 ;)

    De mon côté, il m'est arrivé la même aventure que Clo. Grâce à ton article sur ledit bouquin que tu as traduit, j'ai acheté le livre et me suis mise à confectionner mon pain. Premiers pains super réussis, je fanfaronne... et fantasme déjà sur tous les prochains pains que je ferais et que je caserai haut la main dans mon emploi du temps de femme active. Je viens à peine de revenir de congé parental et travaillant à domicile, je me dis que c'est finger in the noise.
    ah ah...donc à 10h je lance ma première levée, à 13h je forme deux belles miches sur ma plaque et j'enfourne pour une seconde levée en mode étuve...et oublie ledit pain jusqu'à 18h...la pâte s'était copieusement étalée sur toute la plaque et bien sûr tout le bas du four, dégoulinant sur les parois et la porte......joie bonheur...
    Ben depuis, je n'ai plus retenté le pain les jours où je bosse ! lol

    Posté par Edith, 29 juin 2012 à 23:00 | | Répondre
  • Merci pour ce petit "concours", on se sent moins seule à lire tous ces commentaires de ratage =)

    De mon côté le pain-maison c'est au levain et à la main (pour le levain j'ai récupéré il y a quelques semaines un bout de pâte d'un paysan-boulanger, après 2 essais infructueux de démarrer un levain toute seule).

    Alors un de mes plus beaux ratages (parce que les pains avec mes levains maison c'était déjà pas franchement des réussites =), c'était le mois dernier.

    En général, pendant les périodes de levée, j'en profite toujours pour faire plein de choses, je calcule mon temps au mieux.
    Là je boulange un samedi, et confiante, je pars faire un p'tit tour à vélo pendant l'apprêt.
    Petit tour de vélo qui s'est révélé plus long que prévu puisque j'ai crévé !
    Conclusion : un apprêt bien trop long et une pâte retombée que j'ai quand même grignée (mais j'aurais ptetre pas du ! =) Enfin, un pain pas très beau : des grignes qui n'ont servi à rien et pas d'ouverture dans la pâte.

    Mais je persévère =)
    Puis les pains pas très beaux, un peu trop plats, avec trop de croûte, ... je les mange toujours jusqu'à la dernière miette!

    (Sinon le potatoe bread de Cléa a bien marché chez moi, j'en garde un bon souvenir même =)

    --
    Elodie

    Posté par Elodie, 01 juillet 2012 à 14:19 | | Répondre
  • LE PIRE PAIN QUE J AI PU RATER EST UN PAIN POLAIRE QUE J AI TENTER A PLUSIEURS REPAS ET QUI RESSEMBLAIT PLUS A UNE CRÊPE AU SON TELLEMENT C ÉTAIT SUCRE ENCORE AUJOURD’HUI HUI JE N AI PAS PU LE RÉUSSIR

    Posté par LIS, 02 juillet 2012 à 13:22 | | Répondre
  • Verdict?!

    Alors le verdict du challenge???
    Tellement hâte de savoir qui gagne le livre!
    (ou plutôt si j'ai cette chance! ;D )

    Posté par Clo, 02 juillet 2012 à 13:31 | | Répondre
  • coucou! rhooo ben moi c'est un peu de la triche car j'utilise une machine pour faire mon pain... mais ça n'empeche pas les ratages alors je joue: j'ai bien mis tous les ingrédients dans le bon ordre, et j'ai lancé la machine... j'avais oublié de mettre l'hélice... trop idiot!

    Posté par Pomme Coing, 02 juillet 2012 à 18:40 | | Répondre
  • Ce ratage remonte au temps lointain où nous faisions le pain intégralement à la MAP (depuis, j'ai ramené à la maison un joli levain, prénommé Keur (bah oui, levain Keure, on est des rigolos ici) et on a développé toute une organisation autour du pain, la MAP n'est plus là que pour pétrir). Bref.
    Nous mettions donc dans la MAP tous les ingrédients le soir, même pas besoin de touiller, et hop, plus qu'à programmer pour avoir un pain tout chaud le matin au petit dej!
    Je mets donc la farine, le sel, la levure... et je vais me coucher.
    Quelle ne fut pas ma surprise le lendemain matin de découvrir... de la farine agglomérée et cramée...
    Bin oui, je pense être la seule personne au monde à avoir essayé de faire du pain... sans eau!

    Posté par Gathe, 03 juillet 2012 à 15:44 | | Répondre
  • l'un de mes ratages

    Tout d'abord, merci pour cette propositions de raconter nos ratages ou notre plus "beau" ratage! J'ai souri, voire même ri, en lisant les mésaventures ici racontées et tellement proches des miennes!
    Mon ratage le plus mémorable n'est pas si vieux! C'était il y a moins d'un an. J'avais réalisé mon propre levain, il montait enfin dans son bocal après l'avoir nourri, je pouvais donc enfin l'utiliser et, pensais-je m'abstenir d'en jeter tous les jours une partie! Mais non, je me débrouillais sans doute mal, mais j'en avais toujours trop pour la boulange....... Un jour, je lis sur la blogsphère que je pouvais utiliser mon levain dans la réalisation d'un cake (et en plus, l'utilisation du levain lui conférait une plus longue longévité, au cake - à condition de ne pas le manger tout de suite!). Toute contente, je me lance donc dans la confection d'un cake, avec mon surplus de levain. J'enfourne. Je surveille : le cake ne montait pas! Bon, ça va sans doute venir. La cuisson se poursuis, se termine et toujours rien! Mon cake est cuit (la lame du couteau l'atteste) mais il est aussi plat que lorsque je l'ai versé dans le moule! Je me reconnecte sur le blogue où figurait l'information d'utilisation du levain dans un cake (Makanai) et je pose la question à son auteure : pourquoi mon cake n'a t il pas monté? Réponse : il fallait utiliser de la levure!! Bah oui! le levain n'a pas le temps de faire monter le cake en si peu de temps! Honteuse, j'ai mangé mon cake aussi plat d'une brique allongée... Par la suite j'ai reait des cake au levain en y ajoutant de la levure!.....

    Posté par Chrystèle, 04 juillet 2012 à 12:28 | | Répondre
  • raplapla

    Délayer la levure dans de l'eau trop chaude (et non tiède), résultat un pain qui ne monte pas... j'ai quand même patienté jusqu'au soir pour le voir monter mais en vain. A la sortie du four : une vraie brique!

    Posté par Elise, 04 juillet 2012 à 16:13 | | Répondre
  • Des ratés en pâte levée j'en ai eu beaucoup. Le pain à la pâte trop molle, qui colle les mains, dans l'incapacité de les retirer pour attraper le sac de farine..
    Ou bien la brioche qui gonfle qui gonfle et qui déborde partout dans le four (moule trop petit ou trop de levure ?)
    Mais je n'ai pas un raté parmi les autres qui ressort. Plutôt des petits échecs à répétition..
    Mon rêve: réussir une brioche parfaite, levée à la mie filante et savoureuse..

    Posté par Heart Of wild, 04 juillet 2012 à 17:58 | | Répondre
  • painpain

    je me suis fait prêter une machine à pain, le pain ne me plaisait pas, donc pas plus bête qu'une autre je me suis dit je fais faire mon pain la texture était bonne je l'ai mis au four et bien sur il n'a pas levé trop dur et a fini dans le jardin pour les animaux et depuis je n'ai pas retenté l'expérience
    je recommencerai...

    Posté par monique, 04 juillet 2012 à 19:37 | | Répondre
  • Un classique

    Pas de ratage mémorable pour nous, mais néanmoins un classique et efficace oubli de sel !
    Merci pour le petit jeu.

    Posté par Marie223, 04 juillet 2012 à 21:26 | | Répondre
  • Le plus gros ratage c est quand la pate gonfle telemment qu il en reste aujourdhui des morceaux secs dans le couvercle de la map

    Posté par ab, 05 juillet 2012 à 10:53 | | Répondre
  • Content d'être passé sur le blog, ça faisait un petit moment déjà, et juste à temps pour participer. Parmis plusieurs petits ratés j'ai le souvenir d'un pain cuit dans un petit four électrique qu'on avait bien fait chauffer. On a obtenu un pain "à moitié" trop cuit avec une croûte très épaisse sur le dessous du pain, très dure, immangeable !
    Mais c'est en boulangeant , qu'on devient boulanger, non ?!

    Posté par Gramoul, 05 juillet 2012 à 13:56 | | Répondre
  • le seigle quand ça veut pas ...

    Mon dernier ratage en date, une lectrice de mon blog de demande une recette de pain de seigle avec une majorité de farine de seigle. N'écoutant que mon courage j'y vais la fleur au fusil en mettant 100% de farine de seigle dans ma MAP. Et 3 heures après, oh tiens un parpaing, ah non ça ne marche pas comme ça en faite !

    Posté par Karen, 05 juillet 2012 à 16:18 | | Répondre
  • Bonjour et tout d'abord merci pour votre blog. Nombreuses sont vos recettes qui siègent désormais à la maison (toutes celles au chocolat, pour commencer). Et il est un peu tard pour ça, mais j'ai été très contente quand vous avez recommencé à publier. Vous faites donc partie intégrante de notre petit chez nous, alors merci pour ça !

    Un ratage en boulange, c'est plutôt fréquent ! Le plus rigolo je crois que c'était ces petits pains au lait que j'avais subitement décidé de faire en version complète, ce qui ne leur a visiblement pas tellement plu... De vraies boules de pétanque ! Même le petit caneton a cru qu'on voulait l'étouffer !

    Posté par RK, 05 juillet 2012 à 19:28 | | Répondre
  • Sans gluten

    Moi aussi je "triche" car à la maison nous utilisons une machine à pain. Mais j'ai essayé plusieurs fois de faire des pains avec moins de gluten, pas franchement des réussites !

    Posté par Axl, 05 juillet 2012 à 19:30 | | Répondre
  • bha moi ce n'est pas très original mais j'avais oublié de mettre du sel... et le pain sans sel ce n'est vraiment pas possible !! parti à la poubelle

    Posté par isabulle, 05 juillet 2012 à 22:36 | | Répondre
  • Du four à la brioche ...

    Bonjour la belle au blé dormant.
    Depuis le temps que je lis ton blog je n'ai jamais posté de commentaire et le premier sera pour une bourde monumentale !!!
    Je préparais une brioche, toute fière de moi (on est très fière de nous quand on cuisine !), un Monkey bread.
    Je fais tout dans les règles de l'art, préparation de la pâte levée, re-pétrissage, levée et façonnage et c'est au moment de la cuisson que tout bascule. Je trempe mes petites boules de pâtes dans un mélange beurre-sucre, je les superpose et je met à cuire.
    Malheur, je vérifie au boue de 40 min de cuisson confiante de moi et là la brioche avait tellement levée, quelle à cuit à moitié dans le four !!! Du beurre partout enfin bref la cata ...!!!
    Partie pour une bonne séance de nettoyage et déçu pour ma jolie brioche que j'ai passé 4 heure à préparer !!!
    Merci pour ce joli concours.

    Posté par Emilie, 08 juillet 2012 à 09:29 | | Répondre
  • Bonjour,
    J'aime beaucoup le pain maison et avant d'avoir mon super robot et de faire cuire mon pain au four, je suis quand même venue à bout de deux MAP.
    Mon plus beau ratage a été un samedi matin alors qu'on attendais des invités pour le midi. J'ai voulu faire un pain maison à l'épeautre. Donc Comme d'habitude eau , sel, farine, levure. Je mets la machine en route et pars faire trois courses. Je ne sais si c'était une intuition mais j'ai quand même acheté du pain ce jour-là (des fois qu'ils n'aiment pas le pain d'épeautre). Arrivée à la maison, catastrophe! La pâte avait tellement gonflé qu'elle avait ouvert le couvercle et dégoulinait partout sur la table.En plus mes invités sont arrivés avec plus d'un heure d'avance!! Cela nous a permis de bien rigolé par la suite.
    Depuis j'ai refait du pain d'épeautre à la MAP mais en ajoutant de la farine de blé.

    Posté par Kali, 08 juillet 2012 à 18:10 | | Répondre
  • Je n'ai pas tout lu mais j'aimerais beaucoup ne pas être la seule à avoir fait cette énorme boulette avec ma MAP. Quand je parle d'énorme boulette, je parle d'oublier d'insérer le pétrin dans la machine, et ne m'en apercevoir qu'une fois la phase de cuisson entamée... Résultat ? Aucun résultat une pâte mi-sèche, mi-humide, mi-crue, mi-cuite. Bref, immangeable ! Mais ce devait être la 3e fois que j'utilisais ma MAP alors on me pardonnera...

    Posté par Sweet Faery, 10 juillet 2012 à 23:23 | | Répondre
    • Hé bien voila je viens de rater mon premier pain avec la map, j'ai mis trop d'eau ce qui fais une pâte collante à souhait j'en aie eut plein les mains ,mais je viens de remettre un peu de farine et je la laisse monter pendant 1 heure ,ont verra bien ...

      Posté par caroll, 03 avril 2014 à 20:18 | | Répondre
  • bonsoir, Tout d'abord extra ce blog, je me tappe des crises de fou a en plus finir.
    mon dernier ratage est de cette apres midi, ma MAP etant cassé, je me suis dit je vais le faire a la main, pétrissage du pain ok lever du pain ok, je met au four, 15 min apres je lance a mon homme toute fiere: " tu sent ca sent bon hein et j'insiste bien, et 20 min aprés une odeur suspecte me chatouille le nez, et la j'ouvre mon four, mon pain était trés pale, mais fumait, et sentait le cramer, je le sors du four, c'etait plus du pain mais un pavé et il était brulé de l'intérieur!!!! premier ratage et une sacrée crise de fou rire!!!!

    Posté par aline, 04 avril 2013 à 22:10 | | Répondre
    • Ravie d'apprendre que mon blog vous donne envie de rire à n'en plus finir
      Pour le pain, je comprends votre four rire parce que 35 minutes de cuisson, c'est vraiment rapide pour brûler, qui plus est de l'intérieur. J'espère que vous ne vous arrêterez pas là dans vos expériences de boulange à la main : on obtient (normalement) des résultats beaucoup plus gratifiants qu'avec une MAP.

      Posté par belleble, 05 avril 2013 à 10:26 | | Répondre
  • Hello la Belle,
    Moi mon expérience date de quelques heures, j ai fait du pain à la semoule fine cuit à la poele, ça à très bien monté j étais toute heureuse mais à la cuisson hop ça à fondu!! Et il n était pas du tout aéré. Je suis triste

    Posté par Amoula, 06 août 2013 à 18:59 | | Répondre
  • Ce midi mon pain été raté car j'ai utilisé de la farine périmée avec la levure incorporée, n'aimant pas jeter la nourriture j'ai voulu tester quand même, résultats mon pain n'a pas gonflé et à la fin de la cuisson la mie était dur il a fallu beaucoup mastiquer ce n'est pas très glorieux. Mais je le répète je n'aime pas jeter donc je vais retenter avec le reste du paquet en y ajoutant un sachet de levure

    Posté par Sonn41, 02 mars 2014 à 13:31 | | Répondre
    • Alors, avez-vous réussi à sauver votre pain ?!? J'espère !

      Posté par belleble, 05 avril 2014 à 23:40 | | Répondre
Nouveau commentaire