La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

05 avril 2014

Compote aux fleurs de sureau et crumble à la farine de souchet

Le soleil et l'arrivée du printemps me donnent envie de mettre des fleurs dans mon assiette. Pas vous ?*

Hier, un petit sureau est venu rejoindre les petits fruitiers plantés l'année dernière dans mon jardin. Je m'imagine déjà dans quelques années, récoltant à profusion fleurs et baies de sureau, aronies noires, baies de goji et baies de mai...

Aujourd'hui, des fleurs de sureau séchées (pour les fraîches, il faudra attendre encore un peu !) sont venues rejoindre les pommes de notre compote quotidienne**. Comme nous avions de la visite, j'ai aussi préparé un petit crumble en guise de topping. L'occasion toute trouvée de tester (enfin !) la farine de souchet envoyée par mon nouveau partenaire Markal il y a quelques semaines déjà.

Crumble souchet1

Le souchet comestible est une plante herbacée vivace dont on consomme les tubercules. Aussi appelés amandes (ou glands) de terre, choufa, noix tigrée ou pois sucré, ceux-ci sont très riches en fibres insolubles, en plus d'être une source de protéines végétales, de minéraux et oligo-éléments, de vitamine E et d'acide oléique.

Naturellement dépourvue de gluten (la farine proposée par Markal est même garantie san gluten), la farine de souchet a une saveur douce et sucrée, rappelant la noisette, et une texture plutôt granuleuse qui m'a fait pensé à celle de la noix de coco en poudre). Ici, elle apporte un côté un peu "roots" et une douceur naturelle à un crumble croustillant et peu sucré. Avec la compote parfumée aux fleurs de sureau, c'était tout simplement parfait !

*Le soleil et l'arrivée du printemps me donnent d'ailleurs d'autres envies. Mais chut ! Vous en saurez plus très bientôt !

**Ces derniers temps, je prépare mes compotes avec des pommes juste lavées et équeutées. Une fois cuites, je les passe au blender : les compotes obtenues sont, je trouve, plus onctueuses et savoureuses que celles préparées avec des pommes épluchées dont on a enlevé le coeur. A défaut de blender ou de mixeur suffisamment puissant pour venir à bout de peaux et pépins, passez les pommes au moulin à légumes. Et surtout, utilisez des pommes bio ! Les pommes conventionnelles peuvent recevoir jusqu'à une trentaine de traitements chimiques ! 

Crumble souchet2

Compote aux fleurs de sureau et crumble à la farine de souchet
(Pour 6 personnes environ - s'il vous reste du crumble, gardez-le précieusement pour en saupoudrer plus tard sur vos yaourts, salades de fruits, etc.)

Pour la compote :
1,3 kg de pommes variées (Reinette grise du Canada, Topaz, Patte de loup, etc.)
2 g de fleurs de sureau séchées

Pour le crumble :
50 g de beurre demi-sel
50 g de purée d'amande blanche
50 g de farine de souchet
50 g de farine de riz semi-complet
60 g de sucre de canne complet rapadura

Laver les pommes. Les couper en huitièmes en retirant les queues. Mettre dans un faitout avec les fleurs de sureau et 100 ml d'eau et cuire à feu moyen et à couvert pendant 15 à 20 minutes.

Mixer au blender jusqu'à obtention d'une compote lisse. (A défaut de blender ou de mixeur suffisamment puissant pour venir à bout de peaux et pépins, utilisez un moulin à l'égumes.) Réserver.

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu doux. Hors du feu, ajouter la purée d'amande puis le reste des ingrédients. Mélanger à l'aide d'une fourchette en bois. Incorporer 1 à 2 c. à s. d'eau de manière à obtenir des miettes un peu grossières.

Répartir la pâte à crumble sur une plaque à pâtisserie et enfourner pour 7 minutes. Mélanger à mi-cuisson. Laisser refroidir.

Au moment de déguster, mettre la compote dans des ramequins et la parsemer de crumble.


Commentaires sur Compote aux fleurs de sureau et crumble à la farine de souchet

    Mmmmmm, cette recette m'intéresse vraiment... nous avons coupé notre énorme sureau mais il nous en reste un petit. Je n'ai évidemment pas séchée de fleurs l'an passé ... mais cette année je vais pouvoir Tu les séches en entier ou tu en fait des petits morceaux? Tu séches quelle quantité? et encore une question... après j'arrête, tu en fais quoi d'autres (tisanes??? ...)
    Et d'accord avec toi, depuis que j'ai le blender magique hors de prix , les compotes sont bien meilleures et avec le moins d'effort possible. je n'épluche plus rien et je n'enlève aucun pépin. Ma voisine était jalouse de la texture de mon pesto d'ail des ours )

    Posté par Alexandra, 05 avril 2014 à 23:37 | | Répondre
    • En fait, j'ai utilisé des fleurs séchées achetées au rayon tisanes de mon magasin bio. Cela faisait un bout de temps qu'elles traînaient dans mon placard : un jour, je me suis dit que je pourrais peut-être en mettre dans la compote. C'était une très bonne idée !
      A part les tisanes et la compote, je n'en ai pas fait grand'chose. On doit pouvoir en faire infuser dans du lait pour faire une crème anglaise, un flan ou un clafoutis, j'imagine.
      Et oui, les "vrais blenders", c'est tout simplement fantastique ! Ton pesto d'ail des ours ressemblait donc plus à une crème, non ? Avec l'huile, cela a dû faire une belle émulsion... Il faudrait que j'en fasse ! Comment le conserves-tu ?
      Bon dimanche !

      Posté par belleble, 06 avril 2014 à 10:43 | | Répondre
      • Oui ça ressemble à une crème _ j'ai suivi les instructions de Linda Louis dans son livre "l'appel de la forêt" _ j'ai mis les quantités indiquées et hop ds le blender... J'ai deux gros pots de pesto que je garde au frigo (et ça pique ... je pense que ça va me tenir pour l'année!!)

        Posté par Alexandra, 06 avril 2014 à 12:03 | | Répondre
  • Grâce à toi , j'apprends qu'il existe le souchet , totalement inconnu à mes yeux .J'espère surtout en trouver dans ma région .
    Une recette bien sympathique que je ferai avec plaisir .
    Merci beaucoup la belle , belle journée à toi bisous .

    Posté par Marie-Christine, 06 avril 2014 à 07:44 | | Répondre
    • Il me semble qu'on en trouve de plus en plus facilement, au rayon sans gluten des magasins bio.
      Je me suis rendu compte en écrivant cet article que la "Erdmandelmehl" que j'avais achetée il y a 10 ans dans un magasin bio allemand était de la farine de souchet. Je n'avais jamais su comment l'utiliser et j'avais fini par m'en débarrasser. Quand j'y pense...

      Posté par belleble, 06 avril 2014 à 10:45 | | Répondre
  • J'adore l'idée de ce crumble, et j'ai tout ce qu'il me faut pour le faire. Et le mélange pommes-fleurs de sureau doit être tout simplement parfait !
    Merci de m'avoir mis l'eau à la bouche dès le matin de ce beau dimanche ensoleillé
    Bises !

    Posté par Lisa, 06 avril 2014 à 10:07 | | Répondre
    • Ici aussi, il fait beau. J'ai bien envie d'aller en forêt cueillir ail des ours et primevères...
      Bises aussi !
      PS : vous venez en Alsace cet été ? Est-ce que vous savez déjà quand ?

      Posté par belleble, 06 avril 2014 à 10:47 | | Répondre
      • Comme il n'y a malheureusement pas beaucoup d'ail des ours aux alentours, nous en avons planté il y a deux ans dans le jardin. Nous aurons sous peu de quoi faire quelques petits pots de pesto, miam ! En revanche, le petit sureau ramené d'Alsace l'an dernier n'a pas survécu au choc climatique
        Nous ne savons pas encore exactement quand nous viendrons (peut-être pour les vacances de Pâques finalement et/ou cet été), mais je te dirai dès que nous y verrons plus clair !
        A bientôt

        Posté par Lisa, 06 avril 2014 à 22:09 | | Répondre
  • Pomme et sureau, ça ne peut que marcher! Je connais d'ailleurs un petit livre sympa sur la pomme... bisous

    Posté par Carole, 06 avril 2014 à 12:35 | | Répondre
    • Je n'en doute pas, même si je n'ai pas encore eu l'occasion de le feuilleter
      Bisous aussi !

      Posté par belleble, 06 avril 2014 à 21:07 | | Répondre
  • Génial! Ta recette est si appétissante! J'adore les crumbles, et l'idée de faire cuire la pâte à part est bien pratique! La farine de souchet, je ne la fais jamais cuire...oh, tu me donnes trop envie d'essayer! J'ai des fleurs d'oranger séchées dont je ne sais pas trop quoi faire, tu crois que je peux essayer d'en mixer dans ta compote? ...
    Et, oui, les pommes entières, ma grand-mère disait toujours que c'était le secret d'une bonne compote! (En plus, gain de temps, moins de déchet, enfin tout pour plaire.) Mille mercis la Belle!

    Posté par Cél, 10 avril 2014 à 22:59 | | Répondre
    • Coucou Cél !
      Tu peux utiliser des fleurs d'oranger, mais j'aurais tendance à ne les ajouter qu'en fin de cuisson et à ne pas les mixer avec la compote. J'ai remarqué que, lorsque je les laisse trop longtemps infuser, les fleurs d'oranger donnent une infusion un peu amère.
      Et dis-moi, si tu ne cuis pas la farine de souchet, tu l'utilises comment ?

      Posté par belleble, 13 avril 2014 à 22:07 | | Répondre
      • Merci beaucoup pour ton astuce sur les fleurs d'oranger! J'utilise rarement les fleurs, en fait, plutôt l'eau de fleurs, et je commence à les apprivoiser...Donc je les mettrai à la fin, merci!
        La farine de souchet, je la mélange crue à du lait végétal, c'est délicieux! Ou alors, j'en saupoudre juste une cuillère à café sur une salade de fruits, une compote, un yaourt, un bol de muesli... Cela donne une petite note pralinée très agréable! Bises, Nolwenn!

        Posté par Cél, 15 avril 2014 à 15:59 | | Répondre
        • Oh... je vais vite essayer la farine de souchet crue alors !
          En fait, je n'avais jamais utilisé de fleurs d'oranger avant. C'est mon Petit Prince de presque 7 ans qui m'en a rapporté de ses dernières vacances chez sa mamie en me disant : "Comme ça, tu pourras te faire de bonnes tisanes !" Il m'étonnera toujours !
          Bises aussi et bonne nuit, Cél !

          Posté par belleble, 15 avril 2014 à 21:17 | | Répondre
Nouveau commentaire