La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

19 mars 2014

Comme un succotash

Lentilles, pois chiches et pois cassés s'invitent régulièrement à notre table... incognito ! Hormis les lentilles vertes qu'ils "apprécient" en saladatout ou en potée avec du tofu fumé grillé, les Petits Princes boudent généralement les légumineuses. Pourtant, s'il ne tenait qu'à moi, j'en préparerais bien plus souvent. Un jour viendra...

Succotash1  Succotash2

En attendant, je continue à les camoufler (en soupe, en purée, en galettes de légumes, etc.) ou à les manger en solo (en tartinade ou en salade) et je savoure les fois où l'un des deux Petits Princes dévore avec appétit le plat de haricots de Lima (Maman, c'est où Lima ? Ou comment faire de la géographie en se régalant !) - servi avec guacamole avovat-pomme et tortillas (ça aide !).

Les haricots de Lima, qui ressemblent un peu à des fèves, en plus plat et plus grand, ont une jolie robe rouge tachée de blanc (devenant rose à la cuisson). Je n'en avais jamais mangé et, pour une première fois*, j'ai eu envie de les accommoder de manière un peu "traditionnelle" : je me suis inspirée du succotashplat d'origine américaine préparé à base de haricots de Lima (frais ou secs), de maïs et de poivrons. Point de poivrons en cette saison (après coup, je me suis dit que j'aurais pu utiliser ceux mis au congélateur cet été), je les ai remplacés par de la carotte. Avec guacamole et tortillas, cela nous a fait un repas bien sympathique.

Maintenant, j'attends avec impatience les beaux jours pour préparer un succotash avec poivrons et tomates fraîches, et surtout pour semer dans mon jardin quelques haricots de Lima aux pieds de plants de maïs et de courge !

*Merci Laetitia de l'épicerie fine edélices.com pour cette savoureuse découverte ! Je teste bientôt les haricots noirs. Quant aux pois à vache, haricots Ruviotto ou lentilles Oeil de Perdrix, leur nom me fait rêver. (Rêver de légumineuses, c'est un peu étrange, non ?!?)

Succotash3

Haricots de Lima comme un "succotash"
(Pour 3 personnes)

180 g de haricots de Lima

5 cm d'algue kombu
1 feuille de laurier
Sarriette

1 c. à s. d'huile d'olive
1 oignon émincé
1 belle carotte coupée en dés
100 g de maïs
3 tomates pelées (ou fraîches en saison) coupées en dés
1 gousse d'ail pressée
Sel, poivre noir fraîchement moulu
Vert d'ail ciselé

La veille, mettre les haricots à tremper dans un grand volume d'eau.

Le jour J, rincer les haricots et les mettre à cuire dans une grande casserole d'eau froide avec l'algue kombu, le laurier et un peu de sarriette. Porter à ébulltion et laisser cuire à feu doux-moyen pendant 1 heure environ. (Les haricots doivent être fondants.)

Faire revenir l'oignon dans l'huile, puis ajouter la carotte, le maïs, les tomates, l'ail et les haricots égouttés. Saler, poivrer. Ajouter un petit verre d'eau et laisser mijoter à couvert pendant une vingtaine de minutes.

Au moment de servir, parsemer de vert d'ail.