La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

26 février 2014

Mon maraîcher est branché !

Mon maraîcher est branché, complètement même ! Et je suis sûre qu'à la vue des photos de cet article, certain(e)s ont déjà compris ce dont je parle et m'envient secrètement de connaître un tel maraîcher.

Non ?!?

Allez, avouez !

Effectivement, dans notre panier de légumes d'il y a quelques semaines, mon maraîcher avait glissé un chou ressemblant à si méprendre au chou miracle que toutes les foodistas vg recherchent comme le Graal, j'ai nommé le kale (prononcez [keɪl]). Je n'ai pas sauté de joie parce que la vue des deux énormes têtes de chou qui garnissaient notre panier m'ont fait un peu peur (moi et le chou vert...). Mais j'aurais dû parce que j'ai découvert que, moi et le chou vert, nous pouvions nous aimer d'amour fou.

Kale sauté2  Salade kale2

En fait de chou, il s'agissait d'un chou frisé non pommé. La seule variété de chou, dixit mon maraîcher, qui puisse rester dehors pendant tout l'hiver. Délaissée en France (mais pas aux Pays-Bas, en Suède ou en Allemagne), celle-ci aurait été réintroduite sous l'influence américaine et se vend maintenant à prix d'or sous le nom de "kale".

Finalement, je ne me suis pas attardée plus longtemps sur le petit nom à donner (ou pas) au dit chou et j'ai choisi de le préparer de deux manières : cru en salade comme le font tous ses adeptes et blanchi et sauté comme me l'avais conseillé mon maraîcher. N'en déplaise à ceux qui ne jurent que par le kale cru, c'est cuit que je l'ai préféré.

En version crue, après avoir retiré les côtes, j'ai massé les feuilles grossièrement hachées avec ma sauce d'inspiration vietnamienne (histoire de les attendrir) et je leur ai ajouté clémentine, amandes et raisins secs pour leur donner encore plus de pep's.

Dans la version cuite, pas de gaspi : j'ai utilisé les feuilles et les côtes - coupées en petits tronçons et blanchies, elles étaient tendres comme tout - et surtout très, très sucrées ! Revenues avec de l'oignon et assaisonnées de tamari, elles ont fait le bonheur de nos papilles.

Kale sauté1

Fondue de chou non pommé au tamari
(pour 2 personnes)

1 tête de chou non pommé
1 c. à c. de bicarbonate de sodium
1 oignon
1 c. à s. d'huile d'olive (ou de coco)
1/2 à 1 c. à c. de graines de cumin
1 gousse d'ail pressée
1 c. à s. de strong tamari
1/2 verre d'eau

Mettre un grand volume d'eau à bouillir.

Laver les feuilles de chou, les hacher grossièrement avec leurs tiges. Lorsque l'eau bout, y jeter le chou et le bicarbonate. Laisser blanchir 5 minutes puis égoutter.

Emincer l'oignon et le faire revenir dans l'huile avec les graines de cumin. Lorsqu'il est bien doré, ajouter le chou, l'ail, le tamari et l'eau. Laisser cuire à feu doux et à couvert pendant 5 à 10 minutes.

Salade kale2

Salade de kale... ou chou non pommé !
(pour 1 personne)

3 feuilles de kale émincées finement, sans les tiges
12 amandes grossièrement concassées et grillées à sec
1 carotte coupée en julienne fine
1 clémentine coupée en morceaux
1 poignée de raisins secs
1 pincée de pétales de souci séchés
1 pincée de pétales de bleuet séchés

Sauce d'inspiration vietnamienne

Mettre le chou dans un saladier avec la sauce. Masser quelques minutes pour attendrir le chou.

Ajouter le reste des ingrédients et mélanger.