La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

17 décembre 2008

Chocolats de Noël, sans blé, sans lait

Dans un peu moins de dix jours, nous prendrons le "train du Sud" pour passer Noël dans ma belle-famille, avec dans nos bagages quelques gourmandises salées et sucrées en guise de participation au traditionnel repas familial.

Dix jours seulement... Le temps passe vite...

Face à la frénésie qui s'est emparée depuis fin novembre de la ville, des magasins et de la blogosphère culinaire elle-même, je me surprends à avoir envie de lenteur.

Pas de courses éperdues dans les boutiques : le Petit Prince et le Prince Gourmand n'aiment pas ça (moi de moins en moins d'ailleurs). Pas de visite au marché de Noël : depuis quatre ans que nous habitons ici, c'est chaque année la même chose (le seul chalet qui me plaisait a disparu : il abritait les créations d'une styliste de talent dont le bonnet et les troufles donnent à chacun de mes hivers alsaciens un peu de chaleur).

Pas de repas de Noël en avant-première : les tests, c'est le jour-même ou rien ! Des lecteurs m'ont demandé si j'avais des idées de menu festif... Pas vraiment en fait. Pour la simple et bonne raison que je ne me suis encore jamais chargée de la préparation du repas de Noël. Ou que, lorsque je cuisine, mon envie de créer se limite alors à concocter avec ma maman un menu susceptible de plaire à tout le monde à partir de recettes trouvées à droite à gauche (si je me souviens bien, l'année dernière, nous avions jeté notre dévolu sur les recettes de Laurence Salomon, de Trish Deseine et de Clea). Un jour peut-être, je vous préparerai quelques petits plats festifs...

Chocolats_noel3  Chocolats_noel2

Nous avons installé le sapin vendredi dernier et l'avons contemplé pendant une journée dans son plus simple apparat. Le lendemain, je l'ai habillé sobrement, de rouge et de vert : quelques boules, quatre étoiles, trois guirlandes rouges et deux lumineuses, et un petit élan sur sa luge. Depuis, je ne me lasse pas de regarder le Petit Prince gambader autour du sapin, les yeux brillants de curiosité.

Dans mon "lent élan", j'ai pris le temps de préparer quelques chocolats de Noël - ou de l'Avent, c'est selon ;-) J'aurais pu tempérer le chocolat pour un résultat plus brillant, je ne l'ai pas fait. Le parfum et le goût du chocolat fondu sur la cuillère en bois, le découpage un peu fastidieux mais si apaisant des amandes grillées encore chaudes, les doigts collants de gingembre glacé... Le plaisir de faire soi-même, tout simplement.

Chocolats_noel1

Mendiants au gingembre glacé et sésame

100 g de chocolat noir à 60 %
2 c. à s. de graines de sésame
Gingembre glacé
Raisins secs


Casser le chocolat en morceaux dans une petite casserole. Le faire fondre au bain-marie, en veillant à ce que la casserole ne touche pas le fond du bain-marie. Lisser.

Dans une petite poêle, faire griller à sec les graines de sésame. Réserver.

Couper le gingembre glacé en fines lamelles.

A l'aide d'une petite cuillère, former des ronds de chocolat de 4 cm de diamètre sur une feuille de rhodoïd ou l'envers d'un set de table en plastique. Déposer une lamelle de gingembre et un raisin par rond de chocolat. Parsemer de graines de sésame.

Laisser prendre au frais (pas au réfrigérateur !) pendant 1 heure minimum. Décoller délicatement les chocolats, les placer dans une boîte en métal et les conserver dans un endroit frais.


Truffes aux figues et à la noix de coco


100 g de chocolat
50 g de figues moelleuses
15 g de noix de coco râpée
1/4 de c. à c. de mélange quatre-épices (cannelle, muscade, gingembre, girofle)


Casser le chocolat en morceaux dans une petite casserole. Le faire fondre au bain-marie, en veillant à ce que la casserole ne touche pas le fond du bain-marie. Lisser.

Dans une petite poêle, faire griller à sec la noix de coco. Réserver.

A l'aide d'un mini-hachoir, mixer les figues en pâte grossière.

Mélanger le chocolat fondu, la noix de coco grillée, la pâte de figue et les épices.

Mettre du cacao dans une assiette. A la main, former des truffes de la grosseur d'une petite noix, puis les rouler dans le cacao.

Laisser prendre au frais pendant 1 heure minimum, puis placer dans une boîte en métal et conserver dans un endroit frais.


Rochers aux amandes salées


100 g de chocolat noir à 60 %
100 g d'amandes non mondées
1/4 de c. à c. de sel gris


Casser le chocolat en morceaux dans une petite casserole. Le faire fondre au bain-marie, en veillant à ce que la casserole ne touche pas le fond du bain-marie. Lisser.

Dans une petite poêle, faire griller à sec les amandes avec le sel. Les laisser refroidir un peu, puis les détailler en bâtonnets à l'aide d'un couteau pointu.

Verser les amandes dans le chocolat fondu. Mélanger.

A l'aide d'une petite cuillère, former des petits rochers sur une feuille de rhodoïd ou l'envers d'un set de table en plastique.

Laisser prendre au frais (pas au réfrigérateur !) pendant 1 heure minimum. Décoller délicatement les chocolats, les placer dans une boîte en métal et les conserver dans un endroit frais.