La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

12 mai 2006

KiKiVeutKiVientKuisiner, édition #9 sans blé

Il y a quelque temps, je vous faisais part avec désarroi de mes problèmes de "décentrage du hara". Figurez-vous qu'à l'heure où je vous écris, je ne suis toujours pas sortie de ma période bleue (ce qui me soulage un peu, c'est que je ne suis pas la seule...) et que la neuvième édition du KiKiVeutkiVientKuisiner a bien failli être annulée à cause d'un bête coin de table tronqué.


Alors que j'avais quasiment terminé de peaufiner le gâteau que j'avais préparé exprès pour le KKVKVK #9, voilà que l'assiette sur laquelle il se trouvait et placée un peu trop près du bord de la table bascule. PATATRAS !!! J'ai crié : "Oh nôôôôôônnnnnnnnnn !".

 

kkvkvk9_111


Le temps que mon Prince Gourmand arrive pour constater l'étendue des dégâts, j'étais déjà partie dans un gros fou-rire. Ni une, ni deux, j'ai recollé les morceaux, rafistolé le glaçage, arrangé une petite déco et poussé un grand "OUF !!!!" de soulagement : le KKVKVK #9 était sauvé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas encore le KiKiVeutKiVientKuisiner (et qui n'auraient pas osé cliquer sur les liens publiés lors de ma précédente et première participation), le KKVKVK est un petit jeu initié par Manue en novembre 2005. Depuis, le petit jeu est devenu grand et attire de plus en plus de participant(e)s : 33, rien que pour la dernière édition !

Le principe :

Un thème/une recette est proposé(e). Tout le monde peut participer, même ceux/celles qui ne possèdent pas de blog : il suffit de réaliser la recette proposée ou une recette sur le thème donné et d'envoyer une photo de sa réalisation à l'organisateur. Toutes les réalisations seront ensuite publiées et soumises à un vote.

En tant que gagnante de l'édition #8, c'est à moi qu'il revient aujourd'hui d'organiser l'édition #9 - une édition qui portera sur...

... LA SACHERTORTE !!!

kkvkvk9_13

La Sachertorte est un dessert viennois (comme sa cousine la Linzer Torte), composé d'un gâteau au chocolat fourré à la confiture d'abricot et recouvert d'un glaçage au chocolat. Il existe mille et une recettes de Sachertorte : j'en ai choisie une, sur un site allemand consacré à la cuisine, et je l'ai adaptée pour en faire une version sans blé. Je vous propose ici les deux versions : libre à vous de réaliser celle que vous préférez !

MERCI DE M'ENVOYER VOS PHOTOS PAR MAIL AU PLUS TARD LE JEUDI 1ER JUIN, 17:00,
en indiquant votre prénom et/ou pseudo
et, si vous possédez un blog, l'adresse de la page sur laquelle vous avez publié votre réalisation !

Amusez-vous bien !

Et si vous avez des questions, n'hésitez pas !

Encore merci à Aude, l'organisatrice de l'édition précédente, qui m'a fait découvrir la Linzer Torte
et à tous ceux et celles qui ont voté pour ma réalisation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pour la petite histoire :

"En 1832, le Prince de Metternich commanda un jour un dessert très spécial pour des invités de marque qui étaient de passage à Vienne. Le prince donna des ordres à ses pâtissiers et dit en ces termes : « Ne me décevez pas et ne me faites pas honte ! ».

Le chef pâtissier du Prince étant malade et au lit, ce fut son jeune apprenti (en 2ème année de pâtisserie et déjà prodige), et seulement âgé de 16 ans, Franz Sacher, qui hérita de cette commande. Le jeune apprenti se surpassa et réalisa un gâteau au chocolat qui porte désormais son nom.

Depuis lors, la fameuse Sachertorte a fait l'objet d'innombrables recettes. Elle a entraîné, en outre, un procès qui divisa, un moment, Vienne en deux camps. Il s'agissait de savoir qui, de l'hôtel Sacher ou de la pâtisserie Demel, était fondé à qualifier ses Sachertorten d'authentiques.

Le premier invoquait ses liens de famille avec l'inventeur de la pâtisserie, la seconde faisait valoir qu’elle avait acheté les droits l'autorisant à vendre ses Sachertorten comme authentiques et d’y inscrire ce mot en chocolat doux-amer. Demel avait passé ce marché avec Edouard Sacher, fils de Franz et dernier représentant de la dynastie Sacher.

Dans la version du café Demel, le gâteau est recouvert d'abord d'une couche de marmelade d'abricots chaude, ensuite d'une couche de chocolat glacé. Dans la version Sacher, le gâteau est coupé en deux et fourré de confiture d'abricots.

Le procès des deux pâtissiers tint en haleine le public pendant plusieurs années et donna beaucoup de fil à retordre aux tribunaux. Il est entré dans les annales de Vienne sous le nom de « Guerre de Sept Ans Doux ».

Mais, en 1962, un décret de la cour suprême finit par donner raison à l'hôtel Sacher pour l'AOC pour le gâteau original. La recette originale est depuis bien cachée dans un coffre-fort.

La procédure judiciaire fut ainsi close, mais pas la querelle qui opposait les deux pâtissiers. Demel riposta au verdict en annonçant qu'il vendrait désormais des « Ur-Sachertorten », c'est-à-dire des Sachertorten d'origine.

Mais rien n’arrête le fait que ce gâteau est vendu depuis et exporté dans le monde entier."

Source : http://www.euro-info-tourisme.com/autriche/le.sachertorte.html

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La recette :

kkvkvk9_25

 Sachertorte
(source : Chefkoch.de, traduction et adaptation libre)
(pour 12 parts)


En italique et en vert, les modifications apportées pour réaliser une version sans gluten.

Pour le gâteau
120 g de chocolat noir (40 % minimum) / chocolat noir "sans" à 64 %
120 g de margarine / beurre demi-sel
6 oeufs
100 g de sucre glace / sucre glace sans gluten
80 g de sucre
/ sucre blond non raffiné
80 g de farine / farine de riz complet
40 g de fécule de maïs (Maïzena)

Pour la garniture
Confiture d'abricots / 300 g de spécialité aux abricots 100 % fruits
Eventuellement rhum

Pour le glaçage
Margarine
Chocolat noir (40 % minimum)

/150 g de chocolat noir "sans" à 70 %

40 g de sucre glace sans gluten

60 g de beurre demi-sel

kkvkvk9_12 kkvkvk9_22 kkvkvk9_4 kkvkvk9_5

Faire fondre à feu doux le chocolat avec la margarine jusqu'à obtention d'un mélange lisse. Laisser refroidir.

Préchauffer le four Th 6 (180 °C).

Séparer les blancs des jaunes.

Battre les jaunes avec le sucre glace jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la préparation au mélange chocolat/margarine.

kkvkvk9_3 kkvkvk9_8 kkvkvk9_6 kkvkvk9_7

Battre les blancs en neige ferme avec le sucre en poudre.

Incorporer délicatement à la préparation chocolatée, par couches successives, les blancs en neige et la farine/fécule, en soulevant délicatement la masse avec une spatule.

Verser la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné de 24 cm de diamètre. Enfourner pendant 10 minutes à 180 °C en maintenant la porte du four entrouverte à l’aide d’une cuillère en bois. Diminuer la température à 140 °C (Th 4-5) et continuer la cuisson pendant 50 minutes. Tester la cuisson du gâteau avec un couteau : la lame doit ressortir sèche.

kkvkvk9_9 kkvkvk9_211 kkvkvk9_19d_tail

Lorsque le gâteau est refroidi, le démouler et le couper en deux (ou trois) dans le sens de l’épaisseur. Placer la partie inférieure sur un plat de service et la garnir de confiture préalablement tiédie (ajouter éventuellement un peu de rhum), puis reconstituer le gâteau.

Faire fondre chocolat et margarine en quantités égales. Lorsque le mélange est bien lisse, en recouvrir le gâteau. Laisser refroidir à température ambiante.

La recette précise que ce gâteau se conserve 10 jours au réfrigérateur et se congèle très bien (l'idéal étant de le congeler avant montage).

kkvkvk9_27

Quelques remarques concernant la réalisation :

Pour couper le gâteau en tranches, j'ai utilisé un fil spécial, mais vous pouvez tout aussi bien utiliser un morceau de fil à coudre ou de fil de pêche.

J'ai choisi une spécialité aux fruits plutôt qu'une confiture pour un goût plus fruité et moins sucré. Avant de la faire tiédir, je l'ai mixée finement.

Je n'ai pas eu envie de faire un glaçage moitié beurre/moitié chocolat et j'ai utilisé un chocolat à 70 % pour un plus grand contraste avec le gâteau. Le résultat n'était pas aussi brillant et lisse que je l'espérais, mais je pense que cela est en partie dû au fait que le glaçage a refroidi plus vite que prévu suite à ma mésaventure...

Pour la décoration, j'ai choisi des abricots secs bien plats que j'ai découpé à l'aide d'une paire de ciseaux.

Une autre recette, deux réalisations :

La Sachertorte de Laurent Schott, "Les 7 péchés capitaux", Chez Omelette et dans le Palais des Délices de Céline



Posté par belleble à 17:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,