La Belle au Blé Dormant

La Belle au Blé Dormant cuisine bio et bon, végétarien (souvent) et gourmand (toujours !). Parce que son prince avait banni gluten et lait de vache de son alimentation pour des raisons de santé, elle aime aussi cuisiner sans - mais pas seulement !

01 février 2006

L'histoire de la Belle au Blé Dormant (2)

Bonjour chers lecteurs et lectrices ! Comme promis, voici la suite de l'histoire...


fleur4

    ... Prenant la parole, le roi invita les six marraines à le rejoindre auprès de l’enfant. Chacune à leur tour, les fées se penchèrent au dessus du berceau afin de faire leurs dons au petit prince : la première lui donna le don d’aimer la bonne chère, celle d’après le don d’être gourmand, la troisième le don de cuisiner, la quatrième le don de partager. Lorsque vint le tour de la vieille fée, celle-ci proféra en grimaçant : « Toi mon petit, de faire si bonne chère, tu seras malade… comme un chien ! ».

    Entendant ces paroles, l’assemblée frémit. De chaudes larmes coulèrent sur les joues. A ce moment, la jeune fée sortit de sa cachette et dit : « Ne vous inquiétez pas, roi et reine ! Votre fils sera malade certes - je n’ai pas assez de pouvoir pour défaire entièrement le don de la vieille fée, mais il le sera uniquement lorsqu’il mangera du blé et du lait. » A ces mots, le roi et la reine poussèrent un profond soupir de soulagement… sans toutefois réaliser les conséquences de ce dernier don.

    Dès lors, à la cour, on ne servit plus ni blé, ni lait : les gratins dauphinois, tartes flambées, tiramisus et autres mets riches en blé et en lait furent remplacés par du riz, des légumes et des fruits - une nourriture très saine, c’est sûr, mais qui, très vite, suscita le mécontentement de la cour et surtout celui du petit prince.

    Au bout de quelques mois de ce régime draconien, on pensa que, peut-être, le sort jeté au prince s’était atténué. On essaya donc de réintroduire à table un peu de lait et de blé, sous forme camouflée : quelques tortillas par-ci, quelques frites surgelées par là, sans oublier les sorbets, si délicieux l’été. Mais rien n’y faisait : à chaque fois que le prince mangeait une once de blé ou de lait, il tombait malade. Finalement, on renonça au blé et au lait tout en gardant l’espoir secret qu’un jour… peut-être…

    ...

Eh oui, c'est déjà fini ! Snif ! La suite... demain ;-)

Posté par belleble à 00:00 - L'HISTOIRE de la Belle et de son Prince - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur L'histoire de la Belle au Blé Dormant (2)

    Intéressant ton histoire.
    On attend donc la suite de l'épopée.
    Merci de ton lien

    Posté par bonheursdesophie, 01 février 2006 à 22:22 | | Répondre
  • C'est joliment raconté ! Comment tourner un "handicap" du quotidien en conte de fées !

    Posté par krisstl, 23 janvier 2009 à 09:24 | | Répondre
  • J'en est les larme aux yeux.bon courage.merci pour ton site.

    Posté par lati, 28 janvier 2009 à 00:17 | | Répondre
Nouveau commentaire